#Ontario

Wynne et Hudak courtisent le secteur manufacturier

TORONTO – Chacun à sa manière, la chef libérale Kathleen Wynne et son rival progressiste-conservateur Tim Hudak ont courtisé le secteur manufacturier de l’Ontario, le mercredi 21 mai.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Mme Wynne a promis que son parti continuera à investir dans le secteur manufacturier, en particulier dans l’automobile, s’il est reporté au pouvoir après les élections provinciales du 12 juin.

Les libéraux promettent 2,5 milliards $ sur dix ans pour stimuler la croissance économique de l’Ontario. De l’avis de la chef du parti, ce sont les partenariats entre l’État et l’industrie qui «créent de bons emplois bien rémunérés».

«Je suis fière des partenariats que nous avons avec le secteur de l’automobile, et des emplois que ces partenariats ont permis de préserver ou de créer», a déclaré Mme Wynne, de passage dans une usine de Windsor, le 21 mai. «Tim Hudak dit que nous devrions rester assis sans rien faire, et nous concentrer sur des mises à pied et sabrer des services».

Contraste

Tim Hudak, lui, a affirmé que son plan pour créer 1 million d’emplois relancerait le secteur manufacturier, et ce, dès le premier jour d’un gouvernement progressiste-conservateur à Queen’s Park.

«Notre vision est d’avoir plus de travailleurs manufacturiers pour construire et réparer des marchandises que nous vendons à travers le monde», a déclaré M. Hudak lors d’une visite d’une usine de plastique à Cobourg, le 21 mai. «La vision de (Kathleen Wynne) est d’avoir plus d’employés dans les cubicules du gouvernement, pour remplir de la paperasse».

Allergiques aux octrois, les progressistes-conservateurs misent plutôt sur la formation d’une main-d’œuvre «hautement qualifiée» et des impôts et des tarifs d’électricité bas pour attirer des entreprises créatrices d’emplois.

«Je suis très inquiet de voir que Kathleen Wynne ne comprend pas comment la vraie économie fonctionne. Jugez-la sur son bilan et jugez-moi sur mon plan», a lancé M. Hudak.

Rappelons que le Nouveau Parti démocratique (NPD) propose, pour sa part, des crédits d’impôts pour les entreprises dans le secteur manufacturier qui investissent dans des bâtiments, de la machinerie et de l’équipement en Ontario.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org