#Francophonie, #Ontario

Violence faite aux femmes: un forum pour influencer les décideurs

Dada Nawel, directrice d’Oasis Centre des femmes. Étienne Fortin-Gauthier

TORONTO – Le système de la santé et d’autres institutions officielles doivent changer leurs façons de faire à l’endroit des femmes victimes de violence, selon les organisateurs d’un grand forum qui rassemblera des dizaines de femmes francophones en avril, à Toronto.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

«On doit écouter plus les femmes. Quand elles vont chercher des services après avoir été violentées, certains les traitent de malades mentales, plutôt que de voir ce qui a perturbé leur santé mentale», selon Dada Nawel, directrice d’Oasis Centre des femmes.

Selon elle, il est primordial d’identifier les problématiques qui existent pour les femmes qui tentent d’obtenir de l’aide auprès des organismes de santé, mais aussi du système scolaire ou de la police.

Plusieurs des participantes au forum seront des Néo-Canadiennes. Selon les organisateurs de l’événement, les organismes publics ont tout avantage à s’inspirer des expériences diverses de cette nouvelle population. Plusieurs représentants de ces organisations seront d’ailleurs présents pour entendre leurs récits.

Les femmes, elles, doivent profiter du fait qu’elles peuvent faire des propositions aux dirigeants du système de santé, ce qui n’est pas toujours le cas dans d’autres pays, souligne Mme Nawel. «Lorsqu’une femme fait entendre sa voix, c’est tout la communauté qui est plus forte. Bien souvent, on ne prend pas assez en compte la capacité qu’elles ont de se prendre en main», dit-elle.

 

Donner la parole aux «impatientes»

Reflet Salvéo, qui conseille le gouvernement en matière de services de santé en français dans le Grand Toronto, a octroyé une enveloppe budgétaire pour l’organisation de ce forum. L’organisme s’assurera que les suggestions des participantes ne restent pas lettre morte.

«On va transmettre les recommandations qui auront été développées pendant le forum aux Réseaux locaux d’intégration des services de santé. L’impact ne sera peut-être pas immédiat, car ça doit être étudié par le système de santé, mais ça commence par ce forum», assure Gilles Marchildon.

Il affirme que le contexte politique se prête à une telle consultation. Il souligne que le ministre de la Santé, le Dr Eric Hoskins, semble vouloir consulter davantage les citoyens pour orienter les transformations du système.

«Récemment, le ministre a dévoilé le livre blanc Priorité aux patients. Je le félicite de mettre les patients au cœur des enjeux. Je souhaite qu’on donne aussi la parole aux impatientes. Pour moi, c’est un terme qui doit décrire ces femmes victimes de violence et qui ne peuvent plus attendre pour obtenir de l’aide», a indiqué le directeur de Reflet Salvéo.

Ce forum se déroulera le mardi 6 avril, de 9h à 16h, au Collège Boréal.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Étienne Fortin-Gauthier
Étienne Fortin-Gauthier
efgauthier@tfo.org @etiennefg

Étienne Fortin-Gauthier est journaliste depuis une dizaine d’années. Il a collaboré à plusieurs grands médias canadiens et européens, dont La Presse Canadienne, le quotidien La Presse, l’Agence France-Presse et le groupe de presse L’Avenir (Belgique). Il s’est initié aux dossiers de la francophonie canadienne lors d’un séjour au Réseau francophone d’Amérique, qui travaille de près avec les stations radiophoniques francophones en milieu minoritaire. Étienne est diplômé de l’École des affaires publiques et internationales de Glendon, à Toronto, et du programme bidisciplinaire en communication et science politique de l’Université de Montréal.