#Francophonie, #Ontario

Une meilleure entente souhaitée entre les municipalités francophones

QUÉBEC – Des représentants de plus de 70 municipalités francophones, dont environ deux tiers provenant des provinces en milieu minoritaire, doivent tenter de se rapprocher à Québec.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

C’est en tout cas la mission du premier Rendez-vous de fondation du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique (RVFFA) pendant trois jours à partir du jeudi 29 octobre.

Cette initiative sous l’impulsion du Centre de la francophonie des Amériques (CFA) vise à la mise en valeur du patrimoine commun des plus 15 millions de francophones du continent, mais aussi créer des circuits touristiques.

Les premières bases d’un tel réseau avaient été jetées en juin conjointement par la Ville de Québec, Moncton et Lafayette, en Louisiane.

«C’est effectivement un outil qui doit permettre de développer l’économie», fait part à #ONfr Diane Blais, présidente du conseil d’administration du CFA. «Nous voulons créer un réseau avec des liens serrés, et trouver des moyens de se faire connaître.»

Difficile de savoir ce qui ressortira des trois jours de sommets, reconnaît l’organisme. Les différents échanges et conférences devraient être le «début d’une collaboration».

La ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, ainsi que son homologue du Québec, Jean-Marc Fournier, ont annoncé leur présence pour l’événement.

Outre Calgary, Winnipeg, Fredericton, Charlottetown ou encore quelques villes des États-Unis, plus de 200 organismes seront aussi de la partie. Parmi eux: la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) qui agira à titre de panéliste.

«L’objectif est avant tout de construire avec les autres municipalités une perspective d’avenir», explique la présidente de l’organisme Sylviane Lanthier. «On évoque souvent les villes représentant des stations d’hiver qui se rencontrent pour parler tourisme. L’initiative semble aussi intéressante pour la francophonie.»

 

Représentation ontarienne

Derrière la cohorte de villes du Québec et du Nouveau-Brunswick, l’Ontario sera la troisième province la plus en vue au sommet. Hawkesbury, Hearst, Kingston, Ottawa, Sudbury ainsi que les municipalités d’Alfred-Plantagenet et Clarence-Rockland seront aussi représentées dans la Vielle-Capitale pour trois jours.

Pour le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, l’opportunité est bonne, mais le contenu encore flou: «On va voir ce que c’est (…) Nous sommes ouverts à tout. Il s’agit d’avoir la cervelle ouverte (sic) et regarder qu’est-ce qui fonctionne dans les municipalités francophones, ailleurs.»

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org