#Francophonie

Un pas en avant pour le projet du centre de santé de Timmins

Timmins compte une proportion de francophones de 37,2%. WikiCommons

TIMMINS – Une éclaircie se dessine pour le projet de construction d’un centre de santé communautaire francophone. Une étude débutera en septembre pour évaluer la pertinence de l’idée.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Cette consultation sera entreprise sous la houlette d’un groupe issu de la communauté francophone, et réunissant à la même table des joueurs comme lHôpital de Timmins et du District (HTD), le Collège Boréal ou encore le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est.

Ce dernier qui n’est autre qu’une agence régionale de santé, directement sous le couvert de la province, n’a jamais donné son feu vert pour le projet. D’où la frustration de la communauté francophone.

En mars dernier, l’Alliance de la francophonie de la ville (l’ACFO locale) avait envoyé une mise en demeure à l’endroit du ministère de la Santé et des Soins de longue durée ainsi qu’au RLISS.

C’est justement pour enrayer la crise qu’une réunion entre l’agence de santé et l’Alliance de la francophonie avait été organisée le 22 juillet, aboutissant donc sur cette étude financée par le RLISS.

«La décision nous satisfait», fait part à #ONfr Sylvin Lacroix, le directeur général de l’organisme porte-parole des francophones de Timmins. «On a vraiment besoin de chiffres pour finaliser notre demande qui est parfaitement légitime.»

Le différend n’est pour autant pas effacé aux yeux du responsable. «Le RLISS espère peut-être qu’un modèle autre qu’un centre de santé sera trouvé. Nous restons dans un processus légal, avec la possibilité d’aller en cour.»

 

Conclusion en fin d’année

Joint par #ONfr, le RLISS précise en tout cas les modalités de l’étude par courriel: «La portée du travail se concentrera sur des consultations en soins primaires, le diagnostic et le traitement par des médecins, du personnel infirmier praticien et des fournisseurs de soins paramédicaux et les services de promotion de la santé et de prévention.»

Et d’ajouter: «Il est anticipé que le travail va commencer en septembre et que le travail sera finalisé à la fin de l’année.»

Depuis plus de deux décennies, les francophones de Timmins espèrent l’édification d’un centre de santé communautaire destiné à réunir sous le même toit des médecins, des travailleurs sociaux, et des diététiciens.

Principal argument pour l’Alliance? Le fait que Sudbury possède déjà deux constructions du genre, tandis que North Bay, d’une population semblable, bénéficie également d’un centre de santé.

Selon la dernière étude de Statistique Canada en 2011, Timmins comptait 43 165 résidents pour une proportion de francophones estimée à 37,2%.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org