#Francophonie, #Ontario

Un pas en avant pour la désignation bilingue d’Ottawa

L'hôtel de ville d'Ottawa. Archives #ONfr

TORONTO – Le projet «omnibus» déposé ce mardi 14 novembre à Queen’s Park fait les affaires d’Ottawa bilingue. La municipalité pourrait voir le français être prochainement renforcé dans son enceinte.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Dans son annexe 5, le projet de loi 177 intitulé Loi de 2017 pour un Ontario plus fort et plus juste déposé dans le cadre de l’énoncé économique provincial mentionne effectivement le caractère bilingue de la Ville d’Ottawa. «L’annexe modifie la Loi de 1999 sur la ville d’Ottawa. Elle reconnaît le caractère bilingue d’Ottawa et oblige la ville à adopter un règlement municipal instaurant le bilinguisme dans son administration et dans ses services. Elle précise qu’un règlement municipal que la ville d’Ottawa a adopté en matière de bilinguisme est bien ce règlement.»

«C’est ce qu’on attendait, c’est la reconnaissance du caractère bilingue de la Ville d’Ottawa qui va faire partie du projet de loi qui a été déposé dans le cadre de ce qui se passe aujourd’hui. Çaa assure qu’il va passer», a fait part la députée Nathalie Des Rosiers dans une première réaction.

Après un premier projet de loi privé déposé le 31 mai par la députée d’Ottawa-Vanier, l’équipe de Kathleen Wynne s’était finalement engagée au dépôt d’un projet de loi gouvernemental, il y a quelques jours.

«Le but, c’était toujours de s’assurer que le caractère bilingue soit reconnu officiellement dans la loi», poursuit Mme Des Rosiers. «Ce projet de loi dit trois choses: le caractère bilingue de la Ville d’Ottawa est reconnu dans sa loi constitutive; ça reconnait que la Loi sur les services en français est applicable à la Ville d’Ottawa (…) et le préambule reconnaît que les citoyens ont un accès égal à la loi.»

 

Un morceau de plus à l’édifice

De là à éviter des polémiques comme la dernière avec les factures d’eau? «Dans la mesure où ça contrevient à offrir des services bilingues, oui, il faut que les gens se plaignent. Ça va être la prochaine étape.»

Une partie des militants était à Queen’s Park pour la nouvelle. «On a eu ce qu’on pensait qui allait arriver. Le gouvernement est majoritaire, tout le monde veut que ça passe», soutient la politologue Linda Cardinal, elle-même active dans le mouvement #OttawaBilingue. «C’est un morceau de plus à notre édifice (…) Cela montre qu’on a notre place dans cette province.»

Bernadette Sarazin, longtemps porte-parole du mouvement, était également présente. «Certains objectifs ont été rencontrés par le projet de loi et le gouvernement. Que ce soit un projet parmi d’autres assure que le projet va passer. Ça va protéger les droits des francophones à Ottawa et partout en Ontario.»

L’énoncé économique de la province représente une sorte de mise à jour des comptes du gouvernement à mi-chemin entre les deux budgets déposés.

 

Article écrit avec la collaboration de Jean-François Morissette

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

POUR EN SAVOIR PLUS:

Ottawa bilingue: Lalonde confirme le dépôt d’un projet gouvernemental

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.