#Ontario

Tarifs d’électricité: «C’était mon erreur», admet Wynne

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne. Crédit photo: Archives, #ONfr

OTTAWA – La vente controversée d’Hydro One empoisonne toujours le mandat de Kathleen Wynne. La première ministre de l’Ontario a admis pour la première fois son erreur dans le dossier, le samedi 19 novembre.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

«Les gens m’ont dit qu’ils avaient eu le choix entre payer leur facture d’électricité, et acheter de la nourriture ou payer leur loyer. C’est inacceptable. Notre gouvernement a fait une erreur. C’était mon erreur. Et je vais faire de mon mieux pour la réparer», a fait savoir Mme Wynne, devant 850 militants libéraux réunis lors de la convention générale annuelle à Ottawa.

«Je prends la responsabilité comme chef du parti de ne pas avoir fait davantage attention à certaines difficultés quotidiennes des Ontariens (…) Dans les prochaines semaines et les prochains mois, nous allons trouver de nouvelles solutions pour abaisser les coûts et réduire la charge pour les consommateurs.»

Les solutions dont parle la première ministre sont essentiellement celles présentées lors du discours du trône au mois de septembre.

À savoir un projet de loi pour permettre de rembourser directement à partir de la facture mensuelle d’électricité la composante provinciale de la taxe de vente harmonisée. Il s’agit d’une économie pour les consommateurs à hauteur de 8%. Cette remise entrera en vigueur à partir du 1er janvier prochain.

Le gouvernement veut même aller plus loin pour les citoyens vivant hors des grandes villes. Des usagers en milieu rural pourraient recevoir des économies mensuelles sur leur facture d’environ 20 %, suivant leur admissibilité à un programme.

 

Popularité très faible

Les eaux sont de plus en plus en plus agitées pour le Parti libéral de l’Ontario (PLO). Selon le site web ThreeHundredEight.com’s, la popularité de Kathleen Wynne ne serait que de 16 % en date du 11 novembre. Les chefs des deux autres partis à Queen’s Park, Patrick Brown (Parti PC de l’Ontario) et Andrea Horwath (Nouveau Parti démocratique), récoltent respectivement 40,7 % et 50,3 % d’opinions favorables.

Les libéraux se sont quand même rassurés jeudi dernier en remportant haut la main l’élection partielle dans leur château fort d’Ottawa-Vanier. Malgré les prévisions d’un scrutin serré, Nathalie Des Rosiers a surclassé le progressiste-conservateur André Marin.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.