#Canada, #Francophonie

Sylviane Lanthier nouvelle présidente de la FCFA

La présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier. Archives #ONfr

GATINEAU – Une page se tourne pour la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA). Sylviane Lanthier sera à la barre de l’organisme pour les deux prochaines années.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

L’ancienne éditrice de l’hebdomadaire La Liberté à Winnipeg a été choisie par les 21 délégués de l’organisme lors de la 40e Assemblée générale annuelle, samedi 6 juin en matinée.

Celle qui officiait jusqu’alors comme vice-présidente de la FCFA a devancé l’autre candidat Réjean Grenier, bien connu pour avoir été éditeur du journal Le Voyageur à Sudbury.

Peu avant le vote, lors de sa présentation, la Franco-Manitobaine avait fixé la «capacité de vivre en français» comme son principal objectif.

«Il faut avoir des services de garde pour les enfants de qualité, des artistes en français», a-t-elle expliqué, peu après sa victoire, à #ONfr. «Cette infrastructure permettant de vivre en français doit rester en bonne santé, mais il faut encore plus de services pour que la francophonie soit vivante.»

Ancienne présidente de l’Association de la presse francophone (APF), Mme Lanthier n’entend pas prêcher uniquement pour Radio-Canada. «Radio-Canada est un de nos médias, mais on sait aussi qu’on a des radios et des journaux communautaires qui vivent les mêmes situations difficiles. C’est un message que l’on doit aussi porter sur la voie publique.»

Mme Lanthier est restée en revanche un peu plus évasive sur un autre dossier brûlant de l’heure. À savoir l’immigration francophone hors Québec, laquelle reste toujours en deçà de l’objectif initial d’une proportion de 4,4%. «C’est quelque chose d’important que nous allons surveiller.»

Bien que derrière M. Grenier durant la campagne, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a salué la victoire de Mme Lanthier: «Nous pensions soutenir un candidat capable», a fait savoir son président Denis Vaillancourt à #ONfr. «Mais la victoire de Mme Lanthier est celle d’une bonne candidate, qui laisse augurer à la fois la nouveauté et la continuité.»

La nouvelle femme forte de la FCFA succède ainsi à Marie-France Kenny en poste depuis 2009, soit le plus long mandat à la tête de l’association. Les larmes aux yeux, la désormais ex-présidente a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme pendant sa dernière allocution.

«Cela fait depuis 46 ans, date du vote de la Loi sur les langues officielles, que nous attendons une volonté politique (…) Le discours (des gouvernements) a été bien souvent le même pendant six ans. L’élection fédérale du 19 octobre sera le temps ou jamais (…) Nous ne sommes pas de citoyens de seconde classe.»

Sylviane Lanthier, une présidente différente de Marie-France Kenny? Oui et non, semble répondre la nouvelle élue. «Peut-être que je serais différente dans ma façon de présenter les dossiers, mais la FCFA reste la FCFA. On ne vient pas de faire la révolution parce que l’on change la présidente.»

 

Vice-présidence

Sylviane Lanthier qui officiait par ailleurs comme vice-présidente a laissé son siège libre. C’est la Franco-Albertaine Audrey LaBrie, la vice-présidente du Regroupement des étudiants de common law en Français (RECLEF) de l’Université d’Ottawa, qui lui succède.

Elle était opposée lors du vote au président de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), Jean Johnson et Richard Létourneau des Territoires du Nord-Ouest.

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org