#Francophonie, #Ontario

Règlement XVII: les excuses vont attendre – ou pas

L'image monte des manifestations contre le Règlement 17 à Ottawa.
Manifestation devant l'école Guigues, à Ottawa, à l'époque du Règlement XVII. Encyclopédie du patrimoine culturel de l'Amérique française

OTTAWA – Des excuses officielles de l’Assemblée législative de l’Ontario à la communauté francophone de la province pour le Règlement XVII auront bel et bien lieu lundi 22 février, mais la confusion a longtemps régné autour de cette annonce.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

L’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) du grand Sudbury a avancé «avec enthousiasme», jeudi 18 février, la date du lundi 22 février 2016 juste avant la période de questions à Queen’s Park, à 10h30, pour des excuses officielles de la première ministre Kathleen Wynne «de la part du gouvernement de l’Ontario à la communauté franco-ontarienne pour le Règlement XVII et son impact sur cette communauté».

L’annonce de l’ACFO du grand Sudbury n’a toutefois pas été confirmée tout de suite et il a fallu attendre vendredi 19 février, vers 16h, pour que le bureau de la première ministre confirme enfin à #ONfr la date de lundi 22 février en après-midi.

Alors que la présidente de l’organisme, Lyse Lamothe invitait toute la communauté franco-ontarienne à être fière de cet accomplissement et «remercier et féliciter chaleureusement Glenn Thibeault», jeudi 18 février, le bureau du député libéral à l’origine de cette initiative avait d’abord calmé les ardeurs.

«La date est remise mais nous ne savons pas encore à quand», avait indiqué l’équipe de M. Thibeault jointe par #ONfr.

Le bureau de Kathleen Wynne avait ensuite confirmé que des excuses seraient bel et bien présentées à la communauté franco-ontarienne pour le Règlement XVII mais n’avait pas pu confirmer une date exacte. Du côté du bureau de la ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, on s’est refusé à tous commentaires.

Selon les informations recueillies auprès de plusieurs sources par #ONfr, des invitations ont été envoyées à plusieurs personnalités et organismes de la francophonie ontarienne, conviés à venir «souligner un moment historique pour la communauté franco-ontarienne, lundi 22 février, de 9h à 13h», sans en préciser la teneur.

En octobre dernier, Glenn Thibeault avait fait une demande d’excuses officielles pour l’adoption en 1912 du Règlement XVII qui a interdit l’usage de la langue française aux écoles élémentaires pendant une quinzaine d’années et qui a mené à l’époque à l’assimilation de nombreux jeunes de langue française. L’initiative de l’élu de Sudbury avait été bien accueillie par plusieurs membres de la communauté franco-ontarienne, alors que d’autres y voyaient un simple opportunisme politique.

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d’un baccalauréat en Administration économique et sociale et d’une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.