#Canada, #Ontario

Plus de 8500 Canadiens se prononcent sur le Monument aux victimes du communisme

Le Monument aux victimes du communisme sera installé au Jardin des provinces et territoires, en face de Bibliothèque et Archives Canada, à l’ouest de la Cour suprême du Canada. Benjamin Vachet

OTTAWA – La ministre du Patrimoine Mélanie Joly a dévoilé, vendredi 22 avril, les résultats d’un sondage en ligne mené, début février, auprès des Canadiens sur le futur Monument aux victimes du communisme.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Selon les résultats obtenus, la majorité des répondants a indiqué privilégier un monument qui «rappelle aux visiteurs les valeurs fondamentales canadiennes que sont la liberté, la démocratie et les droits de la personne», semblant moins intéressée à la sensibilisation des crimes commis sous les régimes communistes. Lieu de réflexion et de contemplation, le futur monument devrait, selon le sondage mené, être de dimension humaine.

Ce sondage s’inscrit dans la volonté du gouvernement fédéral de reprendre en main le processus entourant l’érection d’un monument pour sensibiliser le public et rendre hommage aux victimes du communisme, initié par le gouvernement de Stephen Harper.

La remise à zéro du projet a été l’une des premières décisions de la ministre Joly une fois arrivée au pouvoir, symbole du changement que disait vouloir incarner le Parti libéral du Canada (PLC) lors de la campagne. Pour la ministre, les consultations menées visent à rendre le processus moins partisan, ce qui ne l’a pas empêché d’égratigner le précédent gouvernement.

«Pour nous, il est important de construire ce monument pour commémorer la présence des 8 millions de Canadiens qui ont des racines dans des pays qui ont eu des régimes communistes totalitaires. Voilà pourquoi il est important de respecter l’intention initiale de ce projet, tout en ayant le bon concept, le bon site et le bon processus. Le précédent processus était beaucoup trop partisan.»

En janvier dernier, la Commission de la capitale nationale (CCN) avait validé l’annulation de l’emplacement initialement choisi par les conservateurs. Il devrait finalement être installé, selon la volonté du nouveau gouvernement, au Jardin des provinces et territoires, en face de Bibliothèque et Archives Canada, à l’ouest de la Cour suprême du Canada. Le coût du projet, piloté par le groupe privé Tribute to Liberty, a lui aussi été revue à la baisse, à 3 millions$ contre  5,5 millions$ au départ.

Le monument aux victimes du communisme devrait voir le jour en 2018 et la ministre Joly se dit confiante de respecter cet échéancier.

«Nous respectons bien l’échéancier. Les prochaines étapes sont de procéder à un appel d’offre sur le design du monument, de soumettre ensuite ces propositions au public, puis de retenir le concept pour enfin, entamer la construction.»

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d’un baccalauréat en Administration économique et sociale et d’une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.