#Francophonie, #Ontario

Ottawa-Vanier: les libéraux restent au pouvoir

Nathalie Des Rosiers, la députée dans Ottawa-Vanier. Crédit imageSébastien Pierroz

OTTAWA – Les libéraux conservent facilement leur circonscription d’Ottawa-Vanier au provincial. Nathalie Des Rosiers a succédé officiellement à Madeleine Meilleur, le jeudi 17 novembre.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Avec 48,56 % la doyenne de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa l’a emporté très largement aux dépens du candidat progressiste-conservateur, l’ancien ombudsman André Marin (29,85 %), et le néo-démocrate, Claude Bisson (15,05 %).

C’est entourée de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, et de Madeleine Meilleur que Mme Des Rosiers a prononcé ses premiers mots comme nouvelle élue du comté. Le temps pour elle de remercier les quelque 200 partisans présents.

La chef du Parti libéral s’est déclarée «fière» de pouvoir maintenant compter dans ses rangs Mme Des Rosiers.

«Ça reflète bien comment Ottawa-Vanier veut accroître des valeurs libérales, c’est l’héritage de Madeleine Meilleur que je veux continuer», a réagi la gagnante, un peu plus tard, au micro d’#ONfr. «J’ai eu beaucoup de questions (de la part des électeurs), comme l’accès à la santé, les soins de longues durées, et l’éducation.»

Et de poursuivre: «Je veux apporter ma grande énergie pour la défense de la francophonie, pour enrichir nos instituions et s’assurer une éthique de l’offre active partout dans nos services.»

A 56 ans, Mme Des Rosiers est aussi connue pour avoir reçu l’Ordre du Canada, et la médaille du Barreau du Haut-Canada.

Le poste de député provincial de la circonscription d’Ottawa-Vanier était laissé vacant depuis le 30 juin, après que l’élue et ancienne ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, eut donné sa démission.

Meilleur111

L’ancienne députée n’a pas tari d’éloges sur sa successeur, au micro d’ONfr: «Nathalie est une personne extraordinaire, très généreuse, une personne très compétente, à l’écoute (…) La victoire est très décisive ce soir.»

 

Déception chez les progressistes-conservateurs

Du côté des troupes progressistes-conservatrices, la déception était à la hauteur des attentes placées en leur candidat vedette, André Marin. La députée de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, qui était venue lui prêter main forte, a reconnu être déçue.

«La circonscription d’Ottawa-Vanier a toujours été libérale depuis que je suis née, ce n’est donc pas une surprise. Mais je suis déçue pour André Marin qui a fait une très bonne campagne. Je suis confiante pour 2018, y compris dans cette circonscription.»

L’ancien ombudsman n’aura pas réussi à suivre les traces de Jules Morin, le dernier député progressiste-conservateur de la circonscription, quand celle-ci s’appelait encore Ottawa-Est, de 1967 à 1971.

Le candidat du Parti progressiste-conservateur (PC de l’Ontario) n’a pas ménagé sa peine durant la campagne, attaquant les libéraux sur les prix de l’électricité, l’absence de développement du comté ou encore, les problèmes de sécurité dans Ottawa-Vanier.

Commentant sa défaite, M. Marin a félicité Mme Des Rosiers, tout en laissant planer un doute sur son avenir en politique.

«Je suis déçu car je pensais gagner, mais je suis fier de ma campagne. Nous sommes partis de rien et avons désormais une base électorale assez solide qu’il va falloir encore améliorer d’ici 2018. Pour ma part, j’ai besoin de prendre le temps de réfléchir à toutes les options.»

Marin111

Le candidat du PC de l’Ontario s’est dit optimiste pour les prochaines élections provinciales.

«Je continue de croire que le Part progressiste-conservateur représente l’avenir de notre province s’il reste au centre. Si le parti ne l’était pas, je ne me serais pas présenté comme candidat. Je ne m’associe pas du tout aux positions anti-avortement, anti-environnement et je pense que l’avenir du parti est assuré s’il garde la même direction et s’il évite que les conservateurs-sociaux prennent le contrôle du parti.»

Au total, 11 candidats étaient en lice pour succéder à Madeleine Meilleur.

CaptureRésultats

Dans l’autre élection partielle de la soirée dans Niagara Ouest-Glanbrook, c’est le progressiste-conservateur Sam Oosterhoff qui l’a emporté devant Mike Thomas (NPD) et Vicky Ringuette (Parti libéral).

Âgé de 19 ans, M. Oosterhoff devient donc le plus jeune député dans l’histoire de Queen’s Park.

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.