#Francophonie

L’Ordre de l’Ontario pour deux francophones

Les lauréats 2015 de l'Ordre de l'Ontario. (Photo: Courtoisie, bureau de la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell)

TORONTO – Deux porte-voix de la francophonie de l’Ontario, la professeure Sylvie Lamoureux et le juriste Gilles LeVasseur, ont reçu les plus grands honneurs de la province, le mardi 3 février.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Les deux personnalités de la région d’Ottawa ont été décorées de l’Ordre de l’Ontario, une récompense accordée chaque année aux personnes «qui ont fait preuve d’excellence et de réussite» à l’échelle de la province ou ailleurs.

Les apports «diversifiés et importants» de Mme Lamoureux et M. LeVasseur, de même que ceux de 24 autres lauréats «ont eu une incidence sur la vie de millions d’Ontariens, en améliorant notre qualité de vie, en rendant nos collectivités plus fortes et en positionnant cette province comme un centre international d’excellence dans de nombreux domaines», a déclaré la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell, qui est également la chancelière de la récompense.

La récompense remise à Queen’s Park vise à reconnaître chez Sylvie Lamoureux, professeure agrégée à l’Institut des langues officielles et du bilinguisme de l’Université d’Ottawa, des qualités d’«érudite et (d’)universitaire respectée qui fait des recherches sur le vécu postsecondaire des étudiantes et étudiants francophones».

Dans le cas de Gilles LeVasseur, un ancien vice-président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), la récompense vient confirmer un travail de longue date afin de «protéger, promouvoir et améliorer les droits constitutionnels et linguistiques de la communauté francophone de l’Ontario», selon la province.

Avocat de formation, M. LeVasseur est également bien connu dans le paysage franco-ontarien, grâce à son engagement à la tête de nombreux organismes communautaires. Il est toujours membre aujourd’hui du conseil d’administration de l’AFO. Il s’agit de la deuxième récompense majeure pour lui après celle de l’Ordre d’Ottawa, obtenue en novembre dernier.

«Nous sommes très heureux et surtout fiers de voir que le mérite d’un membre actif de la communauté franco-ontarienne est reconnu», a déclaré Denis Vaillancourt, président de l’AFO, par le biais d’un communiqué. «L’Ordre de l’Ontario récompense les citoyens ontariens qui ont fait preuve d’excellence et qui se sont distingués dans tout domaine d’activité qui profite aux résidents de l’Ontario et d’ailleurs dans le monde. La remarquable contribution de Gilles LeVasseur s’est réalisée à travers son implication dans la communauté francophone».

John Ralston Saul, Don Drummond…

Autre lauréat: John Ralston Saul, écrivain francophile, conférencier et défenseur de longue date de la liberté d’expression. Il est, entre autres, le fondateur du programme Le français pour l’avenir, qui fait la promotion de l’éducation en français chez les anglophones du Canada, et le conjoint de l’ancienne gouverneure générale Adrienne Clarkson.

L’Ordre de l’Ontario revient aussi à l’économiste de renom Don Drummond, aux commandes de la Commission de réforme des services publics de l’Ontario en 2012, et partisan alors de réformes importantes pour résorber le déficit budgétaire provincial.

Toujours dans le sphère des finances publiques, une autre récompense a été accordée à Robert Nixon, ancien chef libéral dans les années 1970 et grand argentier de la province à la fin des années 1980, pour son «rôle déterminant» dans des changements majeurs à l’appareil gouvernemental, notamment une réforme de l’aide sociale.

Marilyn McHarg, cofondatrice et ancienne directrice générale de la section canadienne de Médecins Sans frontières, et le Dr Jeffrey Turnbull, directeur médical d’une clinique qui prodigue des soins aux sans-abri d’Ottawa, complètent la liste des lauréats.

L’Ordre de l’Ontario a vu le jour en 1986.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org