#Ontario

Lisa MacLeod renonce à briguer un siège au fédéral

La députée progressiste-conservatrice Lisa MacLeod. (Photo: François Pierre Dufault)

TORONTO – La députée ontarienne Lisa MacLeod écarte pour de bon la possibilité qu’elle brigue un siège pour le Parti conservateur au fédéral dans la région d’Ottawa. L’élue cite des raisons familiales et personnelles.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

À peine retirée de la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, Mme MacLoed, 39 ans, était pressentie pour briguer la succession de l’ex-ministre fédéral des Affaires étrangères, John Baird, dans la nouvelle circonscription fédérale de Nepean, à Ottawa.

C’est finalement à Queen’s Park que la députée provinciale de Nepean-Carleton a décidé de rester.

«Ça a été difficile. J’ai dû prendre deux décisions importantes, l’une après l’autre», a expliqué Mme MacLeod à #ONfr, le mardi 17 février. «J’ai décidé, avec mon conjoint et ma fille, qu’il était préférable que je ne reparte pas en campagne dans quelques mois.»

Des élections fédérales doivent avoir lieu à l’automne.

Mme MacLeod a succédé à M. Baird à la province après qu’il eut fait le saut au fédéral, en 2006.

Dans le camp de la favorite

Au moment d’abandonner la course à la chefferie de son parti provincial, Mme MacLeod a donné son appui à son ancienne rivale Christine Elliott, considérée comme la favorite dans la course à la succession de Tim Hudak.

«Très heureuse que Lisa MacLeod demeure en politique ontarienne», a commenté Mme Elliott sur son compte Twitter, le 17 février. «Elle est un atout pour le Parti PC et j’ai hâte de l’avoir dans mon équipe en 2018.»

Le député conservateur fédéral Patrick Brown et le député provincial Monte McNaughton briguent aussi le poste de chef du Parti PC de l’Ontario, dont le choix doit avoir lieu le 9 mai.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org