#Ontario

Les libéraux à l’unisson à Ottawa

OTTAWA – Les leaders libéraux Kathleen Wynne et Justin Trudeau ont affiché leurs points communs, le jeudi 29 janvier, à la veille de la rencontre des premiers ministres des provinces et des territoires dans la capitale.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Lors d’un point de presse à l’hôtel Delta, lieu d’ailleurs de cette grande conférence nationale du 30 janvier, Mme Wynne et M. Trudeau se sont livrés à une critique implicite du gouvernement de Stephen Harper.

Le chef du Parti libéral du Canada a tancé son rival conservateur pour ne pas s’asseoir assez selon lui, avec Mme Wynne: «Il y a un besoin de collaboration. Le gouvernement fédéral devrait au moins rencontrer chaque premier ministre provincial une fois par an.» Une référence aussi à l’absence prévue de M. Harper lors de la réunion des chefs, le lendemain.

Le premier ministre fédéral est resté la cible des demandes des deux chefs libéraux. À commencer par le dossier de l’infrastructure. Le tout une semaine après que la chef libérale à Queen’s Park eut enjoint le gouvernement fédéral d’accorder 5% du produit intérieur brut (PIB) du pays pour retaper l’infrastructure.

«Union économique»

Si M. Trudeau est resté évasif sur ses intentions de répondre au souhait de Mme Wynne en cas de victoire aux élections fédérales le 19 octobre prochain, il a en revanche évoqué la nécessité d’une «union économique», couplée d’investissements notamment dans l’infrastructure du Cercle de feu.

Autre sujet d’accord entre les deux leaders libéraux: les changements climatiques. «Les provinces tentent d’avancer pour mettre en place une réduction du carbone. Le gouvernement fédéral n’est pas dispensé d’aller de l’avant en prenant aussi ses responsabilités», a martelé M. Trudeau. «Il faut que le gouvernement prenne position sur la réduction des gaz à effet de serre sur la scène internationale», a renchéri Mme Wynne.

Fin août, l’Ontario et le Québec avaient mis sur pied un groupe de travail conjoint sur les changements climatiques, complété par une entente trois mois après. Le gouvernement Harper reste toujours quant à lui plutôt défavorable à une taxe sur le carbone.

Peu après son entretien avec M. Trudeau, c’est un autre leader libéral que Kathleen Wynne rencontrait dans l’après-midi en la personne du premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Une entrevue dont le contenu n’a cette fois-ci pas été rendu public.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org