#Ontario

Les infirmières des CASC rentrent au travail

Le personnel infirmier dans la majorité des Centre d'accès aux soins communautaires de l'Ontario a déclenché une grève légale, le 30 janvier. (Photo: Twitter)

TORONTO – Les infirmières dans la majorité des Centre d’accès aux soins communautaires (CASC) de l’Ontario sont rentrées à l’ouvrage, le mardi 17 février, après une grève d’un peu plus de deux semaines. Leurs négociations contractuelles doivent se poursuivre devant un arbitre du travail.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Près de 3000 infirmières avaient débrayé dans 9 des 14 agences de coordination des soins extra-hospitaliers dans la province, le 30 janvier.

L’Association des infirmières de l’Ontario (AIO) réclamait pour ses membres dans les CASC des augmentations de leurs salaires égales à celles accordées par la province à d’autres infirmières, notamment dans les hôpitaux, les agences de santé publique et les foyers de soins de longue durée.

Les CASC et les grévistes ont finalement accepté l’avenue de l’arbitrage, sous l’impulsion du Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée. «Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les plus de 650 000 personnes, dont des personnes âgées, qui reçoivent des soins par l’intermédiaire de nos CASC et organismes communautaires», a commenté le Dr Hoskins, par le biais d’un communiqué.

La grève touchait surtout les CASC du centre, du nord et du sud-ouest de l’Ontario. Un seul centre, celui de la région de Hamilton, était parvenu à s’entendre avec l’AIO. Les CASC de Champlain, dans l’Est ontarien, de même que ceux de Brampton, Mississauga, et Toronto n’ont pas été touchés par le conflit de travail puisque leurs infirmières ne sont pas membres du même syndicat.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org