#Ontario

Les électeurs de Scarborough-Rouge River aux urnes le 1er septembre

La première ministre Katheen Wynne, le ministre Michael Chan, et le candidat libéral Piragal Thiru. Courtoisie

TORONTO – Le successeur de l’ex-député libéral, Bas Balkissoon, sera connu le 1er septembre. La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, vient de cocher cette date pour l’élection partielle dans Scarborough-Rouge River.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Sur le terrain, les candidats sont en tout cas connus depuis plusieurs semaines pour pendre le siège laissé vacant après la démission soudaine de M. Balkissoon, le 22 mars.

Créée en 1999 par l’Assemblée législative de l’Ontario, cette circonscription de l’est de la métropole a toujours vu la victoire des libéraux. Pour poursuivre cette lancée, le parti de Mme Wynne a nommé, début juin, Piragal Thiru, planificateur municipal pour la région de York.

«Je veux travailler pour Scarborough et continuer à renforcer cette collectivité grâce à des investissements dans nos hôpitaux, réseaux de transport en commun et écoles», a t-il fait part, mardi matin, dans sa première déclaration depuis que la date de la campagne est fixée.

Chez les progressistes-conservateurs, les couleurs du parti seront portées par Raymond Cho, le conseiller municipal de Scarborough–Rouge River. À 79 ans, ce vétéran de la politique s’est attaché les services de l’ex-conseiller municipal Doug Ford pour ravir ce château-fort libéral.

«Nous avons entendu les inquiétudes concernant la flambée des tarifs d’électricité, des coupures locales aux services des soins de santé, et les besoins de transport en commun qui ont été ignorés . Pour les gens de Scarborough, la vie est plus difficile sous les libéraux», illustre dans le même temps le candidat progressiste-conservateur.

Reste que le Nouveau Parti démocratique (NPD) a talonné de proche les libéraux lors des deux dernières élections provinciales. Le conseiller scolaire Neethan Shan représentera le parti orange.

Au cours de ses dix ans passés à Queen’s Park, M. Balkissoon, né à Trinité-et-Tobago, a été président adjoint de la Législature ainsi qu’assistant parlementaire des ministres des Finances, de l’Éducation et de la Santé, entre autres.

 

Quatrième élection partielle

Pour l’Ontario, il s’agira de la quatrième élection partielle depuis les élections provinciales en juin 2014. Dans deux de ces scrutins, les progressistes-conservateurs ont remplacé l’un des leurs après une démission (Patrick Brown élu Simcoe North en septembre 2015, et Lorne Coe à Whitby-Oshawa en février dernier).

Dans une élection partielle marquée notamment par des accusations de trafic d’influence, le libéral Glenn Thibeault s’était emparé de la circonscription de Sudbury en février 2015, jusque-là détenu par les néo-démocrates.

Les électeurs d’Ottawa-Vanier sont toujours dans l’attente du déclenchement d’une élection dans leur circonscription, après le départ officiel de l’ex-députée Madeleine Meilleur le 30 juin 2016.

Une élection partielle doit y être annoncée avant le mois de janvier.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.