#Francophonie, #Ontario

Le Nord veut être plus entendu par Queen’s Park

Le sommet de la FONOM se déroulera jusqu'à vendredi. Archives

TIMMINS – Infrastructure, soins de santé, ou encore foresterie. Les secteurs sont nombreux où les municipalités du Nord de l’Ontario demandent une oreille plus attentive de Queen’s Park.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Le sommet annuel de la FONOM (Federation of Northern Ontario Municipalities) qui s’ouvre ce mercredi 11 mai à Timmins pour trois jours devrait être l’occasion de rappeler quelques urgences au gouvernement ontarien.

Plusieurs maires ou délégués font d’ailleurs le déplacement pour rencontrer directement la première ministre, Kathleen Wynne, présente ce jeudi, ou encore les chefs des partis d’opposition, le progressiste-conservateur, Patrick Brown, et la néo-démocrate, Andréa Horwath.

Parmi la brochette de ministres aussi présents: le ministre du Développement du Nord et des Mines, Michael Gravelle, le ministre des Richesses naturelles et des Forêts, Bill Mauro, le ministre du Transport, Steven Del Duca, et le ministre des Affaires municipales Ted McMeekin.

«Cette année, nous allons sans doute parler pour obtenir plus de ressources pour l’infrastructure, et ainsi limiter les coûts pour les municipalités», fait part à #ONfr le maire de Kapuskasing, Alan Spacek, lui-même président de la FONOM. «Nous allons aussi débattre de la nécessité des services d’urgences, comme la police ou encore les services sociaux.»

Si Roger Sigouin, le maire de Hearst, n’assistera pas aux trois jours de conférence, ce dernier attend tout de même Mme Wynne. Ce jeudi, la première ministre s’arrêtera aussi dans cette rare ville ontarienne où les francophones sont majoritaires.

«Le gouvernement met de plus en plus de réglementation dans le domaine de la foresterie. De notre côté, il faut savoir que lorsque l’on coupe un arbre, on en replante trois. Ce sont des choses que l’on aimerait présenter à Mme Wynne.»

Le premier magistrat de Hearst envisage aussi «de se faire entendre» sur d’autres points. «Certains chemins sont laissés allés (sic). On espère aussi que le gouvernement sera à l’écoute sur le développement des logis de personnes âgées.»

Des revendications donc, mais pas questions de mettre en cause l’attitude du gouvernement. «Nous avons une très bonne relation avec Mme Wynne», souligne M. Spacek. «Elle n’a jamais manqué notre sommet annuel.»

Les trois jours seront synonymes d’un large éventail de conférenciers et de séances informatives axées sur les stratégies et de «meilleures pratiques».

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.