#Francophonie

Le frère Maurice Lapointe n’est plus

Le frère Maurice Lapointe. (Photo, Courtoisie)

OTTAWA – Un grand bâtisseur des écoles de langue française de l’Ontario n’est plus. Le frère Maurice Lapointe, qui a œuvré pendant plus d’un demi-siècle à l’édification d’un système public d’éducation par et pour les Franco-Ontariens, est décédé à l’âge de 85 ans.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Enseignant puis directeur de l’Académie De La Salle – aujourd’hui l’école secondaire publique De La Salle – à Ottawa dans les années 1950 et 1960, le frère Lapointe a été par la suite un joueur important dans la mise sur pied des écoles publiques franco-ontariennes.

Le frère Lapointe a été «un pilier de l’éducation franco-ontarienne et a contribué à bâtir parmi nos plus grandes institutions: les écoles secondaires publiques, l’école secondaire De La Salle ou encore La Cité collégiale pour ne nommer que celles-là», a résumé l’historien Diego Elizondo, qui a été le premier à rapporter le décès du pédagogue sur Facebook, le lundi 29 juin.

Le frère Maurice Lapointe s’est éteint le 27 juin à Laval, au Québec, où il demeurait depuis quelques années.

Le Conseil des écoles publiques de l’est de l’Ontario (CÉPEO) a baptisé une école dans l’ouest d’Ottawa du nom de Maurice Lapointe en 2011. Le site web de cette école parle de son homonyme comme d’un «conciliateur né», qui a «fait preuve d’honnêteté intellectuelle, de courage et de rigueur en analysant des situations parfois difficiles et en proposant des solutions gagnantes».

Le frère Maurice Lapointe a aussi été le premier président du conseil d’administration de La Cité collégiale – aujourd’hui le collège La Cité – lors de sa fondation en 1989.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org