#Francophonie, #Ontario

Le français en progrès dans les écoles franco-ontariennes

Archives, #ONfr

OTTAWA – Selon les premiers résultats de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) de l’Ontario, dévoilés le mercredi 23 août, le taux de réussite au Test provincial de compétences linguistiques (TPCL) est encore en progrès chez les élèves des écoles de langue française.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Ce taux de réussite atteint 92 % en 2017, en progrès continu depuis les cinq dernières années. En 2013, il était déjà de 88 %. Le TPCL mesure le niveau de littératie des élèves en évaluant leur compétences en écriture et en lecture.

Le taux de réussite demeure toutefois beaucoup plus faible chez les élèves du cours appliqué (73 %) que chez les élèves du cours théorique (97 %). Les petits francophones ayant des besoins particuliers ont également un taux inférieur à la moyenne, avec 77 % de réussite.

Quelque 5 396 élèves francophones ont passé le TPCL pour la première fois en 2017 afin d’évaluer leurs compétences en littératie dans toutes les matières jusqu’à la fin de la 9e année.

(Ce tableau illustre la progression du taux de réussite au Test provincial de compétences linguistiques dans les écoles francophones, passé de 88 % en 2013 à 92 % en 2017.)

L’OQRE indique que les élèves qui n’atteignent pas la norme provinciale en lecture et en écriture au début de leur scolarité sont à plus grand risque de ne pas posséder les compétences linguistiques dont ils auront besoin au secondaire et au-delà.

La réussite au test de compétences linguistiques est une des conditions à remplir pour obtenir le diplôme d’études secondaires de l’Ontario.

 

Loin devant les anglophones

À titre de comparaison, le taux de réussite des élèves de 10e année des écoles de langue anglaise se chiffre à 81 % en 2017, sur les 127 142 étudiants qui ont passé le test pour la première fois.

«Mais il ne faut pas comparer les deux taux, car ce sont vraiment des réalités totalement différente», met en garde la directrice de l’évaluation à l’OQRE, Joanne Rinella.

Sans comparer les deux taux de réussite, le président de l’OQRE, Dave Cooke, invite à s’inspirer de la réussite des écoles de langue française.

«Le taux remarquable d’élèves qui ont satisfait aux exigences en matière de compétences linguistiques dans le système scolaire de langue française reflète une tendance à la réussite à long terme. Il est important de comprendre et de reproduire les pratiques exemplaires en Ontario afin de continuer à mettre à profit ces résultats positifs.»

Le président de l’Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario (ACÉPO), Denis Chartrand, refuse pourtant de parler de solutions magiques.

«Je pense que nos bons résultats tiennent surtout au fait que lorsqu’on est minoritaire, on veut garder notre langue. On est prêt à travailler très dur pour ça!»

 

Les conseils scolaires enthousiastes

Son homologue de l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC), Jean Lemay, ne cache pas sa satisfaction à l’annonce de ces résultats.

«Nous nous assurons d’encadrer nos élèves dès la 3e année quand on voit qu’ils ont plus de difficultés afin de garantir leur succès à ce test. On travaille beaucoup pour échanger les bonnes pratiques et faire en sorte qu’ils réussissent. Mais quand je regarde les résultats d’aujourd’hui, je me dis aussi qu’il nous reste encore 8 % d’élèves à aller chercher pour qu’ils réussissent au deuxième essai.»

Le président de l’AFOCSC remarque que le taux de réussite au TPCL dans les conseils scolaires catholiques francophones correspond exactement aux taux de diplomation dans les conseils scolaires francophones catholiques.

Pour le président de l’ACÉPO, ces résultats doivent rassurer les élèves quant à leurs capacités langagières, alors que l’insécurité linguistique avait été particulièrement discutée lors du récent sommet de l’éducation.

«Les élèves peuvent être fiers de leur connaissance du français! Et nous sommes également fiers du travail de nos enseignants et de tout le personnel scolaire pour les aider dans leur apprentissage.»

 

Des résultats fiables, dit l’OQRE

L’essai en ligne du TPCL avait été perturbé par une cyberattaque en octobre 2016. Toutefois, l’OQRE assure que l’incident n’a pas affecté la fiabilité des données fournies ni l’intégrité des résultats au TPCL de cette année.

Les rapports plus détaillés sur les résultats du TPCL par école et par conseil scolaire seront rendus publics le 20 septembre.

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d’un baccalauréat en Administration économique et sociale et d’une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.