#Ontario

La croissance aux États-Unis aiderait l’Ontario, selon EDC

Environ 80 % des exportations de l'Ontario sont destinés aux marchés américains. Archives

TORONTO – Un regain de vitalité économique aux États-Unis pourrait avoir des retombées positives sur les exportations de l’Ontario chez son voisin au sud, suggère un rapport d’Exportation et développement Canada (EDC), paru le mercredi 12 novembre.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

EDC prévoit que les exportations de la province aux grands lacs vers le pays de l’Oncle Sam auront connu une hausse de 7% d’ici la fin de l’année, et qu’elles continueront à croître de 5% l’an prochain.

Le secteur de la machinerie industrielle serait le plus avantagé par cette reprise de l’économie américaine, selon EDC. L’agence de crédit à l’exportation estime qu’à eux seuls, les exports de l’Ontario dans ce secteur ont déjà bondi de 10% cette année, et qu’ils pourraient bondir encore de 17% l’an prochain.

«Le resserrement de la capacité industrielle aux États-Unis relance l’investissement des entreprises sur ce marché bien avant l’échéance habituelle», a souligné Peter Hall, économiste en chef d’EDC, dans un communiqué. «Le secteur de la machinerie industrielle de l’Ontario est bien placé pour répondre à cette demande accrue».

Le rapport d’EDC laisse aussi entrevoir, pour le secteur des produits chimiques et des plastiques de l’Ontario, une croissance à l’export de 12% en 2014 et de 5 % en 2015.

Coup d’accélérateur pour l’automobile

Le secteur de l’automobile, qui représente environ 35% des exportations totales de l’Ontario, devrait connaître un essor de 8% cette année, coiffé d’un autre gain de 3% l’an prochain. Un dollar canadien «moins vigoureux» et une hausse des ventes de véhicules neufs aux États-Unis seraient, en grande partie, responsables de cette croissance.

«Le secteur automobile a surpris par son dynamisme cette année», a ajouté M. Hall. «Cette embellie pourrait se reproduire en 2015 en raison des considérables possibilités de croissance des ventes de véhicules vers le marché américain».

Le secteur des mines et des métaux, le deuxième en importance dans la province, devrait accélérer la cadence pour dégager une croissance de 3% en 2014 et de 6% en 2015, selon EDC.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org