#Ontario

Des milliards à trois jours du budget

TORONTO – Les libéraux de l’Ontario ont délié les cordons de la bourse, à trois jours du dépôt d’un budget décisif. Ils ont promis d’injecter jusqu’à 3,5 milliards $ pour stimuler l’économie de la province.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

La première ministre Kathleen Wynne a annoncé, le lundi 28 avril, la création d’un «Fonds pour l’emploi et la prospérité» doté d’une enveloppe de 2,5 milliards $ sur 10 ans. Cet investissement doit permettre à la province d’attirer de nouvelles entreprises et créer des milliers d’emplois, selon le gouvernement.

Le clan libéral à Queen’s Park a aussi promis d’investir jusqu’à 1 milliard $ dans la construction de routes toutes saisons et d’une infrastructure communautaire dans le Cercle de feu, cette région du nord-ouest de la province où se trouvent de riches gisements miniers encore inexploités.

La minière américaine Cliffs Natural Resources planche sur un important projet de mine de chromite dans le Cercle de feu, mais l’a suspendu indéfiniment, à l’automne 2013, citant entre autres les «risques liés au développement de l’infrastructure nécessaire».

«Il nous faut (…) mettre en place les conditions qui permettront aux entreprises et aux personnes de connaître le succès dès maintenant et dans le futur», a déclaré Mme Wynne lors d’un discours devant des membres de l’Empire Club de Toronto.

Aide fédérale

La première ministre de l’Ontario a, du même souffle, demandé l’aide du gouvernement du Canada pour développer le Cercle de feu.

Les libéraux doivent détailler leurs deux plus récentes promesses économiques dans leur prochain budget, qui sera déposé le jeudi 1er mai et qui pourrait servir de rampe de lancement pour des élections hâtives dans la province.

Étant minoritaires, les troupes de Mme Wynne auront besoin de l’appui d’au moins un des deux partis d’opposition à Queen’s Park pour survivre au vote de confiance auquel elles devront soumettre leur budget.

Les progressistes-conservateurs de Tim Hudak ont déjà indiqué qu’ils voteront contre le budget, comme ils l’ont fait en 2012 et 2013. Les néo-démocrates d’Andrea Horwath se retrouveront donc, une fois de plus, avec la balance du pouvoir.

 

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org