#Ontario

Des dépenses inutiles et un manque de suivi, selon la vérificatrice générale

La vérificatrice générale de l’Ontario, Bonnie Lysyk. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – Le gouvernement de Kathleen Wynne n’a pas de plan pour régler plusieurs problèmes de la province et bien souvent il n’assure pas le suivi nécessaire pour être certain de la bonne utilisation des fonds qu’il dépense, avance la vérificatrice générale de l’Ontario (VGO), Bonnie Lysyk. Dans son rapport annuel publié le 29 novembre, elle décoche plusieurs flèches à l’endroit de la province, notamment dans le secteur de la santé, des logements sociaux… et des factures d’électricité. 

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

Quelque 3,4 % de la population ontarienne se trouve sur une liste d’attente pour obtenir un logement. Dans ce dossier, la vérificatrice générale déplore le manque d’actions du gouvernement, qui n’en fait pas assez, selon elle. «La liste d’attente de l’Ontario pour du logement social, qui compte environ 185 000 ménages, est l’une des plus longues au pays par rapport à la taille de la population», écrit-elle dans son rapport.

Mme Lysyk s’insurge de constater que depuis 1996, le nombre de logements abordables recule et le temps d’attente augmente sans cesse pour en avoir un. Elle déplore qu’aucune réelle stratégie provinciale n’existe pour tenter d’éliminer ce problème.

De plus, Bonnie Lysyk constate qu’aucune gestion de la liste d’attente n’est faite et que le seul critère pris en compte est le revenu du ménage. Ironiquement, plusieurs personnes qui attendent un logement n’habitent plus dans la province, mais sont toujours sur une liste d’attente quelque part, rapporte-t-elle.

Mme Lysyk constate que les décideurs au sein du gouvernement n’ont pas toujours les informations en main pour prendre des décisions. La vérificatrice générale ajoute qu’il faut que le gouvernement travaille afin d’offrir les outils aux décideurs.

 

Des faiblesses en santé

Sur le plan de la santé, Mme Lysyk fait part également des problématiques. Par exemple, Mme Lysyk souligne qu’en raison de la capacité limitée de greffes des cellules souches en Ontario, les patients doivent être transférés aux États-Unis. Au moment de l’audit, le gouvernement avait déboursé 35 millions de dollars pour des greffes sur une trentaine de patients. Si la procédure était offerte en Ontario, le Ministère de la Santé aurait économisé au moins 28 millions de dollars, selon la vérificatrice.

Le rapport de la vérificatrice générale de l'Ontario
Le dernier rapport de la vérificatrice générale de l’Ontario. Le Parlement ontarien. Crédit image: Étienne Fortin-Gauthier

Mme Lysyk décoche aussi une flèche à l’endroit du Ministère de la Santé quant à sa gestion des services de laboratoire. Entre 2011 et 2012 et entre 2015 et 2016, le gouvernement a payé 120 millions de dollars américains pour envoyer des échantillons à analyser aux États-Unis. Si la province avait demandé à ce que ces tests se fassent en Ontario, elle aurait économisé des millions de dollars, selon la vérificatrice.

 

Les Conseils scolaires dans la mire

Les 72 conseils scolaires de la province se partagent 32 milliards de dollars provenant de la province et des municipalités pour gérer 4 590 écoles. La vérificatrice estime que la province devrait davantage surveiller la manière dont l’argent est dépensé par les conseils. Le ministère de l’Éducation injecte bien souvent de l’argent pour atteindre un objectif au niveau provincial, mais que les sommes sont investies ailleurs au niveau local, note le rapport.

Des sommes ont pu être consacrées à éponger l’augmentation des congés de maladie des employés des conseils scolaires constatées depuis quelques années, par exemple. Par ailleurs, «le ministère de l’Éducation ne s’assure pas que les élèves qui éprouvent des besoins similaires reçoivent le même niveau de soutien, quel que soit leur lieu de résidence dans la province», constate la vérificatrice générale.

Sur le plan énergétique, Mme Lysyk croit également que le gouvernement pourrait faire des économies. Selon elle, la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité (SIERRE) n’a pas fait de suivi adéquat sur la gestion du marché, ce qui a eu une incidence sur les factures d’électricité des Ontariens. Par exemple, cinq rapports ont suggéré à la SIERRE d’apporter des modifications au programme de remboursement des coûts du maintien en mode veille, qui permet de récupérer annuellement 30 millions de dollars. En tout, près de 260 millions ont été surchargés aux contribuables entre 2006 et 2015, mais le deux tiers de ses fonds ont été récupéré.

 

Le gouvernement accepte le rapport

La présidente du Conseil du Trésor, Liz Sandals, dit accueillir favorablement les recommandations de la vérificatrice générale. Selon elle, le gouvernement en fait déjà pour implanter les recommandations et avance que le gouvernement a mis en place plusieurs mesures recommandées par le bureau de la vérificatrice générale depuis 2010.

Le ministre de la Santé, Eric Hoskins, a aussi salué le rapport de la vérificatrice générale. Il estime que son ministère en fait déjà beaucoup pour améliorer les services dans les laboratoires et que plus de 73 millions de dollars ont été investis pour améliorer les traitements par les cellules souches à l’intérieur des frontières de l’Ontario.

Le ministre du Logement, Peter Milczyn, avance pour sa part que le gouvernement fait des efforts, notamment avec la mise à jour de sa stratégie à long terme pour le logement abordable en 2016. Il convient tout de même que le gouvernement peut et doit en faire plus.

Marie-France Lalonde, Peter Milczyn, Eric Hoskins, Mitzie Hunter et Liz Sandals. Crédit image: Jean-François Morissette

Par contre, les réponses fournies par le gouvernement n’ont pas satisfait l’opposition.

Selon Lisa MacLeod, critique du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario pour le Conseil du Trésor, le rapport de Mme Lysyk est un exemple de dépenses «scandaleuses» de la part du gouvernement.

Andrea Horwath, chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, s’insurge que les Ontariens aient perdu des centaines de milliers de dollars à cause des compagnies de production d’électricité.

 

Sept dépenses «surprenantes», rapportées par la VGO

  • En 2016-2017, l’Ontario a payé 19 millions de dollars pour entretenir 812 immeubles vacants, dont 600 qui l’ont été depuis plus de huit ans.
  • Le gouvernement a oublié d’envoyer une facture de 10 millions de dollars à un fabricant de médicaments. Le Ministère de la Santé a récupéré le montant dû grâce à la bonne foi du fournisseur qui l’a informé de son erreur.
  • Une campagne radiophonique de 330 000 $ visait à promouvoir le budget de 2017 a visé spécifiquement quatre régions de la province. La vérificatrice constate que ces quatre régions couvrent des circonscriptions électorales détenues par les partis d’opposition.
  • Le Ministère de l’Agriculture, grâce au programme Agricorp, a versé 2,7 millions de dollars en paiements erronés à cause de 31 erreurs informatiques.
  • 15 médecins ont facturé plusieurs centaines de tests en laboratoire au gouvernement ontarien pour des montants variant entre 600 000 $ et 1,4 million de dollars. Cela représente une facturation moyenne 300 fois supérieure à la moyenne des médecins de famille et omnipraticiens de la province
  • Des producteurs d’électricité ont demandé le remboursement de milliers de dollars pour des lavages d’autos d’employés, des nettoyages de tapis, des travaux d’aménagement paysager, de l’équipement de plongée et des pièges à ratons laveurs.
  • Environ 175 000 $ de demandes de remboursement ont été faits relativement à des salopettes et des manteaux d’hiver chez l’un producteurs d’électricité sur une période de deux ans.

 

 


POUR EN SAVOIR PLUS:

La vérificatrice générale de l’Ontario écorche le gouvernement

La vérificatrice générale réservée face aux finances ontariennes

Les tarifs d’électricité dans la mire de la vérificatrice générale

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72