#Canada, #Ontario

Départ de Jagmeet Singh au fédéral: Horwath rassurante

La chef du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath. Archives #ONfr

TORONTO – L’élection de Jagmeet Singh à la tête du NPD fédéral signifie le départ de ce dernier du Parlement ontarien. Pourtant, ce vide au sein du caucus néo-démocrate n’inquiète pas la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, Andrea Horwath.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Rapidement après l’annonce des résultats, Jagmeet Singh a assuré qu’il allait quitter son poste de député de la circonscription de Bramalea-Gore-Malton, sans toutefois dire quand il allait le faire.

Pour Mme Horwath, la victoire de son ancien chef adjoint au premier tour est plutôt une grande percée pour le NPD fédéral et ne se formalise pas de ce départ.

«Il a eu une excellente campagne d’un océan à l’autre. Il a été capable de donner de l’énergie à beaucoup de nouveaux membres et je suis très contente pour lui», a-t-elle lancé aux journalistes à la sortie de la période de questions à Queen’s Park.

Elle a toutefois concédé qu’elle allait «s’ennuyer» de Jagmeet Singh dans les couloirs de Queen’s Park.

«Peu importe si vous êtes de Windsor, de Brampton ou de Toronto, Jagmeet a la capacité d’unir des jeunes de plusieurs cultures différentes. Il sait comment créer un momentum» – Andrea Horwath

Mme Horwath affirme avoir eu l’assurance de la part du principal intéressé que malgré son nouveau poste, M. Singh mettra la main à la pâte lors de la campagne provinciale en 2018.

La chef du NPD de l’Ontario a aussi indiqué ne pas avoir l’intention de remplacer M. Singh comme chef adjoint de sa formation politique étant donné le court laps de temps avant l’élection générale de 2018.

La chef du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario, Andrea Horwath, en conférence de presse. Crédit image: Jean-François Morissette

 

Un poste laissé vacant

Avec le prochain départ de M. Singh de son poste de député de la circonscription Bramalea-Gore-Malton, dans la couronne Nord de Toronto, et le court échéancier avant l’élection générale de 2018 en Ontario, le comté restera vacant a indiqué la vice-première ministre, Deb Matthews.

Il s’agit de la seconde circonscription ontarienne qui restera sans député d’ici juin prochain. Le comté de Toronto-Centre est aussi sans élu depuis le départ de la vie politique de Glen Murray.

«Le bureau de député dans la circonscription continuera d’être ouvert, mais la procédure pour communiquer avec un élu sera différente», a expliqué Mme Matthews.

Pour celle qui occupe également le poste de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, l’élection de Jagmeet Singh est vue comme un pas en avant importante au Canada.

«Il a toujours su s’élever au-dessus de la discorde qui règne souvent à Queen’s Park. Il était toujours agréable à côtoyer» – Deb Matthews

Bien que la venue de Jagmeet Singh sur la scène fédérale changera la dynamique sur la colline parlementaire, Mme Matthews croit que le premier ministre Justin Trudeau est encore bien en selle au pouvoir.

La vice-première ministre de l’Ontario, Deb Matthews. Crédit image: Jean-François Morissette

 

Un accomplissement, selon Patrick Brown

Le chef du Parti progressiste-conservateur (Parti PC) de l’Ontario, Patrick Brown, croit également que l’élection de M. Singh à la tête d’un parti fédéral est un accomplissement en soi.

«Il a été sous-estimé dans cette course au leadership et a surpris plusieurs personnes», a concédé M. Brown et avoue qu’il est difficile de voir l’impact que cette venue aura sur la scène fédérale.

Sur la scène provinciale, M. Brown croit que les électeurs de l’ancienne circonscription de M. Singh n’ont pas d’autres choix que de se tourner vers son parti s’ils veulent avoir une voix lors de la prochaine élection.

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72