#Ontario

Coup de pouce pour l’infrastructure communautaire de l’Ontario

LONDON – Le gouvernement libéral de l’Ontario va de l’avant avec la création d’un fonds de 100 millions $ par année pour aider les municipalités de petite taille, les régions rurales et les collectivités du Nord de la province à bâtir et réparer leur infrastructure.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Ce nouveau Fonds ontarien pour l’infrastructure communautaire (FIC), annoncé dans le plus récent budget provincial, se veut une source de financement annuel stable pour les localités de moins de 100 000 habitants qui ont des projets essentiels à financer comme des routes, des ponts, des aqueducs et des systèmes de traitement des eaux usées.

La moitié de cette enveloppe annuelle doit être répartie, selon une formule de financement, entre les petites municipalités qui ont des besoins spéciaux ou qui peinent à joindre les deux bouts. L’autre tranche de 50 millions $ doit être mise à la disposition des autres petites municipalités qui ont des projets ponctuels d’infrastructure à financer, sous forme de concours.

«Le fonds (…) permettra d’améliorer notre infrastructure et de créer des emplois et des débouchés dans toutes les régions de la province», a déclaré la première ministre Kathleen Wynne, lors d’un point de presse à St. Thomas, dans la sud-ouest de l’Ontario, le lundi 18 août.

Le nouveau FIC doit s’arrimer avec le Fonds des petites collectivités du Canada afin, selon Mme Wynne, d’«alléger le fardeau administratif des petites municipalités». Les deux enveloppes combinées doivent totaliser 272 millions $ par année.

L’annonce de Queen’s Park a réjoui les quelque 1500 dirigeants municipaux réunis à London dans le cadre du congrès annuel de l’Association des municipalités de l’Ontario (AMO), le 18 août.

«C’est très important pour les petites villes. C’est parfois très difficile pour elles d’améliorer leurs chemins, leurs égouts», a confié Gary McNamara, maire de Tecumseh et nouveau président de l’AMO, à #ONfr. «Quand viendra le temps de faire nos budgets, nous aurons cette base d’argent que nous pourrons utiliser pour l’infrastructure».

Vous aimez ? Faites-le nous savoir !

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org