CherfunK - Tribu

Vous voulez un album avec du (beau) “featuring” en masse? Penchez-vous donc sur Tribu de CherfunK. Mais qui en fait partie? me direz-vous. Lançons à la volée… un Boogat, tiens. Ajoutons un Alexandre Désilets. Et, pourquoi pas, un Seba 273 et un Sagot? Pas mal, non? Mais j’entends déjà la prochaine question: ça sonne comment? En effet, le joyeux mélange - hétéroclite de surcroît - peut surprendre, mais plaît décidément à l’oreille.

En bref, on peut décrire ce disque comme une exploration qui navigue entre hip-hop, jazz, funk et musique du monde. Le mot qu’ils utilisent sur leur site pour décrire le tout : groove. Et c’est vrai que, si on se fie à la définition de ce dernier, qui fait référence au fait de s’amuser et s’éclater, eh bien on est dans le mille. C’est chaud et festif, sympathique et dansant.

D’où ça part tout ça? Eh bien, ce sont deux gars, Alexis Martin et François Richard, qui ont décidé de lancer le projet et de rassembler des talents de tous horizons pour créer un collectif qui fait de la musique qui bouge et donne envie de danser. On y retrouve donc ceux nommés ci-haut, mais également Amylie, Tomas Jensen, Coco Thompson - une belle découverte!, elle a été choriste pour Céline Dion, entre autres - et Gaële. Ça donne un disque presque estival qui nous fait réellement du bien en cette saison froide, comme une brise chaude à travers la glace et la neige. On y sent le plaisir ainsi qu’une sorte de fraternité musicale. Ajoutons que le mélange des genres se fait avec naturel et doigté.

Coup de cœur pour la pièce Remedy, sur laquelle on retrouve Nicole “Coco” Thompson qu’on devra suivre absolument (paraît-il que la demoiselle plancherait peut-être sur un album à venir. On vous le dit : vous voulez l’entendre faire ses propres créations. C’est du talent brut.) Dans cette chanson, on a quelque chose qui ressemble à du Betti Bonifassi, du Beast ou encore du Kinny (si vous n’avez pas encore fait plaisir à vos oreilles avec Big Fat Liar de cette dernière, n’attendez surtout pas!) On est également très heureux de retrouver la profondeur de la voix de Sagot et son chant/parlé qui séduit, comme toujours.

Disque pour se faire plaisir avant tout (pour nous, en l’écoutant, et pour eux, en le créant, manifestement), album de réunion amicale, trip de gang et de musiciens, mais sans être hermétique (au contraire, on nous convie littéralement à un party musical), Tribu porte bien son nom et nous présente une sacré belle gang. On se plaît déjà à imaginer comment ça peut sonner en spectacle, s’ils arrivent à réunir tout ce beau monde.

D’ici l’annonce de leurs premières prestations, on se réchauffe et on carbure à cette musique ensoleillée qui nous met de bonne humeur. Un plaisir absolument pas coupable et résolument groovant. À mettre dans toutes les oreilles avides de sons colorés et chauds.

http://cherfunkmusic.com/