Pandaléon enregistre un nouvel album… à l’école!

Pour la création de leur prochain album, les gars de Pandaléon sont retournés dans leur ancienne école primaire de Saint-Bernardin dans l’Est ontarien, temporairement transformée en studio d’enregistrement. Ils ont par ailleurs profité de l’occasion pour inviter BRBR à visiter les lieux! Tour du proprio, et du projet, avec Fred Levac, Marc-André Labelle et Jean-Philippe Levac.

Les gars de Pandaléon ont toujours chéri l'idée de retourner dans leur ancienne école primaire, fermée au début du millénaire, afin d’y enregistrer quelques pièces. Leur rêve est devenu réalité cet été, alors qu’ils ont pu passer un mois entier dans cet édifice rempli de souvenirs.

Bien qu’ils savaient dès le départ qu’ils s’embarquaient dans une aventure plutôt compliquée, cette envie de changer d’endroit pour l’enregistrement du deuxième album était plus forte qu’eux.

Cherchant toujours à se réinventer, ils ont choisi de quitter temporairement La Piaule – leur lieu de création habituel – pour investir ce nouvel endroit qu’ils trouvaient inspirant et rempli de souvenir.

Fred Levac, Marc-André Labelle et Jean-Philippe Levac de Pandaléon dans les escaliers devant leur école primaire.

Fred Levac, Marc-André Labelle et Jean-Philippe Levac de Pandaléon devant leur école primaire.

« Notre objectif en musique, c’est de se renouveler constamment. On n’avait pas envie de se répéter en frais de sonorités, on avait envie de se pitcher dans le vide, d’essayer autre chose complètement », explique Fred Levac, chanteur et claviériste de la formation de Saint-Bernardin.

Déjà, les textes de l’opus en devenir étaient empreints de nostalgie, de sorte qu’ils se mariaient parfaitement à l’idée de l’appropriation d’un lieu aussi symbolique de leur enfance.

« Les textes des chansons parlaient beaucoup de la petite école, des récréations, de quand on était kid, de tout ce qui fait en sorte qu’on est devenus qui on est; donc, le fait d’enregistrer ces chansons-là dans notre école primaire, ça collait vraiment au contexte de l’album. »

Transformer une école en studio d’enregistrement

Les trois gars sont donc débarqués à la fin juillet dans ce qui allait devenir leur studio d’enregistrement pour tout le mois d’août. Après avoir dépoussiéré les tables et tassé les pupitres, ils ont procédé au branchement de l’équipement, puis ont commencé à tester la sonorité des lieux.

L’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin transformé en salle de répétition. Un clavier, une batterie, un haut-parleur, devant de grandes fenêtres et sur un plancher de bois franc.

L’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin transformé en salle de répétition.

Le projet d’aménager dans une école servait d’abord et avant tout l’idée d’expérimentation de la formation, qui cherchait à façonner un son unique qu’ils ne pourraient recréer en studio.

« C’est une école, mais c’est surtout un lab », lance Marc-André Labelle, guitariste, avant que Fred n'ajoute qu’ils sont des tripeux de son et que l’école leur a permis de tester des trucs qu’ils voulaient essayer depuis fort longtemps.

« On a utilisé physiquement et concrètement l’école comme instrument : il y a plein de sons qu'on a captés, des sons qui te rappellent ton enfance, des bruits que tu entends quand tu es en classe, des bruits qu’une école génère en elle-même, et ça, on en a intégré beaucoup dans l’album. »

Fred et Jean-Philippe Levac en répétition dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin. Fred aux claviers et Jean-Philippe à la batterie.

Fred et Jean-Philippe Levac en répétition dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin.

Des amplis installés dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin. Des étagères avec d'autres amplis puis une plante sur un ampli.

Des amplis installés dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin.

Des concerts jusqu’à l’album

Avant de mettre les pieds dans l’école, les gars n’avaient pas de véritable plan de match. Bien que le squelette des pièces existait, les textures sonores ont quant à elles complètement changé au cours de l’aventure.

« On avait des tounes, on savait lesquels on voulait attaquer en premier, ou à peu près, mais une fois qu'on a commencé, on a laissé aller le courant. »

Contrairement à ce qui se fait généralement dans un studio, plusieurs des pièces de l’album n’ont pas été enregistrées piste par piste, mais plutôt en format live. Avec l’aide de leur technicien de son, l’Ottavien Nicolas Séguin, ils ont choisi d’y aller à l’ancienne, et d’enregistrer le band en entier, en une seule prise.

« Quand on est arrivés pour cet album-ci, on s’est rendus compte qu’il y avait plein de pièces qu’on jouait déjà en show depuis quelques mois. On était donc prêts à essayer d’enregistrer tel quel, parce qu’il y avait une énergie live qui s’était installée. »

Jean-Philippe Levac à la batterie et Marc-André Labelle à la guitare en répétition dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin.

Jean-Philippe Levac et Marc-André Labelle en répétition dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin

Malgré les défis inhérents à l’enregistrement fait en groupe d’un seul bloc, les gars ont décidé de foncer.

« On a toujours tripé sur cette idée-là, de faire ça comme dans le temps, lance Fred. Il n’y a rien comme une toune qui se passe live, comme un vrai moment qui se crée. Puis quand on avait la bonne prise, on le savait tout de suite, on se regardait, puis on avait presque le shake! »

Fred Levac devant la console de son installée dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin.

Fred Levac devant la console de son installée dans l’une des classes de l’ancienne école primaire de Saint-Bernardin.

L’expérience a pris fin la semaine dernière lorsque les gars ont remballé leur matériel et son rentrés chez eux, à La Piaule. Ils doivent maintenant procéder au mixage final, puis l’album sera prêt à sortir quelque part au début 2016.

Entre temps, voici un petit teaser!