Les (autres) bons coups du FEQ

On savait pour Gorillaz (leur premier show nord-américain en 7 ans), Flume, Kendrick Lamar, DJ Shadow, Kelsea Ballerini et les autres. Disons que, cette année, le Festival d’été de Québec est vraiment sur la cible et en phase avec son temps et dans un éventail de styles variés. C’est bien dosé, actuel et même Pitchfork en parle.

Voici cinq perles un peu cachées de la 50e programmation, des propositions musicales toutes canadiennes qui vous ont peut-être échappé dans le grand tourbillon d’hier après-midi. Un survol purement BRBRien, en somme.

Photos de couverture : Gab Paquet, Gabrielle Shonk, Bob Walsh. Crédit, respectivement : Jay Kearney, Jean-Sébastien Chartier-Plante et James St-Laurent.

Échange Canada-Mali

The Barr Brothers, groupe phare de la scène montréalaise dite alternative, s’acoquine avec le couple de musiciens maliens Amy Sacko et Bassekou Kouyaté. Une rencontre entre le folk ouaté et l’afrobeat sérieusement groovy, la guitare électrique et le n’goni de M. Kouyaté – qui a, preuve que tout est dans tout, déjà joué avec Damon Albarn.

Jeudi 6 juillet à 21h (Place d’Youville)

Une rose entre les dents

Louis Bellevance, directeur de la programmation extérieure du FEQ, a eu la brillante idée d’unir Gab Paquet et Michel Louvain. Deux gentlemen, une rencontre au sommet, beaucoup de tendresse entre la vedette de la contre-culture basse-vilaine et le grand maître du chant de charme. Ne reste plus qu’à souhaiter un duo, de l’ordre du moment épique, sur La dame en bleu.

Mercredi 12 juillet dès 19h30 (Place d’Youville)

À visionner aussi : Gab Paquet interprète Policier Poète.

À la douce mémoire de Bob

Parti beaucoup trop tôt, et en novembre dernier, le grand bluesman Bob Walsh sera passé de chansonnier indie des nuits du Quartier Latin (appellation vieillotte pour la rue St-Jean intra-muros) à incontournable de la musique québécoise. Un grand interprète qui s’était mis à la composition peu avant son départ et dont l’héritable, ça n’a rien de banal, s’étale sur cinq décennies.

Inévitablement, le Festival d’été de sa ville natale lui rendra un vibrant hommage avec un concert mettant en vedette son harmoniciste et grand ami Guy Bélanger  mais aussi Kim Richarson (qu'on entend d'ailleurs sur le dernier Peter Peter), Sylvie Desgroseillers et Gilles Sioui.

Dimanche 16 juillet à 19h45 à l’Impérial Bell

Petites consécrations

Le FEQ ne sera pas vraiment lui-même sans quelques associations de prestige pour les artistes d’ici, irréelles vitrines qui permettront à plusieurs de réaliser un gros rêve en foulant les Plaines d’Abraham.

À ce sujet : on se réjouit pour Gabrielle Shonk, jeune vétérane et folkeuse à la voix jazzée, qui réchauffera la scène pour Kelsea Ballerini (sacrée meilleure nouvelle artiste aux derniers Grammys) et Lady Antebellum.

Lundi 10 juillet dès 19h sur les Plaines d’Abraham

Dead Obies, boys band phare du nouveau rap québ, rendront le même service au grand, pacifiste et poétique Kendrick Lamar. Une occasion d’étrenner leur EP encore tout chaud et faire signer la compagnie sur des valeurs sûres comme Aweille et Where They @.

Vendredi 7 juillet dès 19h sur les Plaines d’Abraham

Les noms des groupes et artistes solo de la scène de Québec ont été saupoudrés un peu partout dans la grille horaire. Des projets de qualité qui méritaient cette place au soleil : Floes, Les Goules, Amélie Nault (anciennement I.No), Laura Lefebvre, Mute, Caravane, Mauves, Émeraude, Liana et tellement d’autres. Une place qui leur revient totalement.