Les 5 meilleurs albums québécois de 2014

1) Philippe B - Ornithologie, la nuit

Philippe B - Ornithologie, la nuit

C’est une belle approche minimaliste que Philippe B a su étayer sur Ornithologie, la nuit. Un discours imagé candide ou dur, placé sur une homogénéité parfaite : un son pur et sa thématique animale. Derrière la modestie de l’instrumentation, se cachent des mélodies exquises nées sous le signe de la virtuosité. Ce n’est pas pour rien qu’il a remporté le Félix de l’auteur-compositeur de l’année au dernier gala de l’ADISQ : c’est qu’il sait si bien manier l’instrument, l’atmosphère et la phrase poétique. Philippe B fabrique sa musique loin des paradis artificiels du monde de la musique et ça paraît. Le gars est unique…

LA toune: Calorifère

 

2) Antoine Corriveau - Les ombres longues

Antoine Corriveau - Les ombres longues

C’est une voix éreintée, éraillée et vibrante qu’Antoine Corriveau livre sur son second album en carrière. Derrière les sonorités pesantes, se révèlent une légèreté et une douceur issues directement des tripes. C’est une musique cartes sur table, un disque brut dont l’histoire est racontée de façon si intimiste qu’on a l’impression d’entrer dans une zone interdite, d’entendre des récits secrets. On apprécie son côté engagé qui se marie tranquillement à la pensée douce et lucide. Les ombres longues est un album percutant qui démontre le vif talent d’Antoine Corriveau, qui sait construire des mélodies capables de véhiculer absolument tout.

LA toune: Le nouveau vocabulaire

 

3) Bernhari - Bernhari

Pochette d'album homonyme de Bernhari

Bernahri a frappé fort avec ce premier album éponyme d’une cohérence absolue. Dessinées sur un fond de militantisme doux, les paroles témoignent d’un très fort talent poétique. Champion de la création d’atmosphères romantiques, éthérées et intrigantes à la fois, Bernhari s’est dressé dans le paysage musical québécois comme un nouveau pilier dont on avait besoin.

LA toune: Sainte-Catherine

 

4) Hôtel Morphée - Rêve Américain

Hôtel Morphée - Rêve americain

Des rythmiques électro qui s’emparent de nos jambes pour les faire danser. C’est ce dont est capable Hôtel Morphée. Je disais cet automne dans ma critique de l’album que Rêve Américain donne l’impression d’entendre le premier band qui chantera en direct de la Lune, dans 30 ans. C’est vrai. Les textes futuristes cadrent avec les réalités tangibles pour donner un résultat éclaté aux accents new wave. Un vent de chaleur dans l’hiver froid.

LA toune: Psycholove

 

5) Salomé Leclerc - 27 fois l’aurore

Salomé Leclerc - 27 fois l'auore

Un folk-électro qui se distingue et qui accroche. Salomé Leclerc s’est donné la permission de se décoller de l’univers plus classique créé trois ans auparavant avec Sous les arbres. On a accueilli avec plaisir la finesse des mélodies sur clavier et l’oscillation entre la pop féminine et la facette plus sombre de l’album. On a aimé la teinte mélancolique qu’elle a su insuffler avec justesse au rock vaporeux. Une belle évolution.

LA toune: J’espère aussi que tu y seras

 

Petites mentions spéciales aux albums qui auraient poursuivi le top jusqu’à 10:

- XXL - Eman X Vlooper

- Le dernier empereur bantou - Pierre Kwenders

- L’été - Philémon Cimon

- Tss Tss - Chocolat

- Pan - Fanny Bloom