5 artistes féminines à voir au FolkFest de Calgary

Bien connue pour les sports d'hiver et l'écotourisme selon Wikipedia, la ville de Calgary n'est pas qu'un endroit parfait pour faire de la randonnée ! Du 21 au 24 juillet, la plus grande ville de l'Alberta devient la terre d'accueil de moult artistes de la scène folk locale, canadienne et internationale dans le cadre du FolkFest de Calgary. Si tu passes dans le coin, voici cinq femmes à aller voir absolument !

Photo de couverture : la foule lors d'une édition précédente du FolkFest de Calgary. Courtoisie Ckua.

Francesca Blanchard - Dimanche, 14h10, Scène 2

Portrait de Francesca Blanchard en noir et blanc, de face.

Francesca Blanchard - Crédit : Sarah Kjelleran

Originaire de la France, Francesca Blanchard a parcouru le monde avec sa famille et est dorénavant établie aux États-Unis, dans le Vermont. Elle a fait paraître en octobre dernier un premier album, Deux visions, réalisé par Chris Velan et mixé par Jean Massicotte (Patrick Watson). Propre au son français, son registre se situe dans les eaux de Carla Bruni. L’intérêt vers son œuvre est soulevé par son aisance à faire de la chanson française pour les anglophones. Chantant dans nos deux langues officielles canadiennes, elle pourrait facilement être porte-parole de nos diversités linguistiques.

Lisa Leblanc - Samedi, 14h20, Scène 5

Portrait de Lisa Leblanc à genoux avec un banjo.

Lisa Leblanc - Crédit : John Londono.

Bien entendu, les présentations ne sont plus nécessaires lorsque vient le temps de s'intéresser à la musique de la jeune Acadienne. Néanmoins, comme Lisa Leblanc fera paraître son second LP en carrière en septembre, on peut sincèrement s'attendre à pouvoir entendre du nouveau matériel durant ses prochains concerts de l'été. L'album qui n'a pas encore de nom en sera un en anglais (exceptée une chansons en français et une autre en français cajun). Même si ta vie c'est de la marde, normalement Lisa possède la fougue pour te remettre sur le droit chemin.

The Weather Station - Samedi, 12h50, Scène 2

Tamara, de The Wether Station, devant une grande plante.

The Weather Station - Courtoisie Paper and Iron.

The Weather Station n’est pas une nouvelle application météo, c’est plutôt le projet musical de la Torontoise Tamara Lindeman. Son plus récent album, Loyalty, est sorti en mai 2015. Abordant la famille, l’amitié et l’idéalisme, entre autres, elle propose un son aéré et une voix claire et chaude à la fois. Enregistré aux studios La Frette, en France avec Afie Jurvanen (Bahamas) et Robbie Lackritz (Feist), son dernier album fait bonne figure. The Weather Station fait partie des représentants canadiens les plus dignes du FolkFest.

Oh Pep! - Samedi, 16h45, Scène 5

Les deux filles habillées en bleu sur fond bleu.

Oh Pep! - Crédit : Giulia McGauran.

Tous droits débarqués de Melbourne en Australie, Olivia Hally, Pepita Emmerichs et leurs musiciens proposent une folk pop avec une touche électro très accrocheuse. Leur premier album complet Stadium Cake, est sorti le 24 juin dernier. Même si le groupe provient du bout du monde, l’album, lui, a été enregistré à Halifax avec Daniel Ledwell. La rumeur veut que le duo féminin soit totalement explosif ensemble sur scène. Ça donne réellement envie d’aller vérifier !

Kathleen Edwards - Samedi, 20h55, scène principale

Kathleen assise dans l'herbe de profil et pieds nus.

Kathleen Ewards - Crédit : Todd V. Wolfson.

Déjà bien établie sur la scène musicale canadienne, l'auteure-compositrice-interprète a été acclamée par la critique lors de la parution de son dernier album, Voyageur, en 2012. Alors que des rumeurs de retraites ont été dans l'air, Kathleen Edwards a confirmé en 2014 qu'elle était simplement en grande panne d'inspiration. Sa présence sur scène au FolkFest est-elle le signal que quelque chose a finalement émergé de cette longue pause ? On verra bien ! Peut-être même sera-t-il possible de voir en vrai les guitares miraculées qu'elle s'était fait voler l'été dernier et qu'un bon samaritain a pu lui rendre en juin dernier.