20e Francouvertes : préliminaires, soirée 4

À tous les lundis que le bonhomme fait pour le reste de l’hiver pis un peu davantage, du 15 février au 28 mars, c'est la ronde préliminaire de la 20ème édition du concours-vitrine pancanadien Les Francouvertes, auquel ont notamment pris part Jet Sex, G.O.D.  et Laizenzymes. Ci-bas, le compte-rendu de la quatrième soirée.

Préliminaires de préliminaires : Francis Faubert, Antoine Corriveau et Dany Placard (et Mat Vezio)

Francis Faubert, Dany Placard et Antoine Corriveau sur la scène des Francouvertes.

Francis Faubert, Dany Placard et Antoine Corriveau - Crédit : Jean-François LeBlanc.

Un premier lundi de mars qui s’est amorcé en capable avec un triumvirat fort de deux participants de la seizième édition, Francis Faubert et Antoine Corriveau, pis d’un habitué de l’événement en général (autant comme participant il y a 17 ans que comme accompagnateur et membre du jury au fil des années), Dany Placard, qui rappelle que lors de son passage, il a « fini 19ème ou 21ème ». Accompagné par Mat Vezio à la batterie, ils ont respectivement livré Môman, Printemps, printemps et Parce qu'i' m'fallait, pis on a appris au passage que Faubert ne payait jamais plus que 200$ pour une guitare pis que c’était chien de demander à un gars avec une basse dans les mains de compter des jokes pour divertir la foule pendant qu’un autre s’accorde. Vrai parler.

Dans l’shed

Dans l'shed performe sur la scène des Francouvertes.

Dans l'shed - Crédit : Jean-François LeBlanc.

Le duo gaspésien formé d’André Lavergne et d’Éric Dion promène l’héritage des boîtes en chanson depuis plusieurs années, à la grandeur du Canada et de l’autre bord de l’Atlantique itou. La complicité qui les unit sur scène en témoigne. La formule est classique, avérée, les refrains sont prêts à être entonnés; leurs pièces se démarquent cependant davantage lorsqu’elles dévoilent une certaine poésie du terroir, comme avec Barre à clous.

La Famille Ouellette

La Famille Ouellette au complet sur la scène du Lion d'Or

La Famille Ouellette - Crédit : Jean-François LeBlanc

Une amanchure vive dans des suits rappelant Misteur Valaire circa Friterday Night, ce sextuor technicolore dans lequel on retrouve notamment J-S Houle (de la gloire de Une toune par jour) et David Lagacé (de Fire/Works) propose, en plus d’une sauce à spag maison (recette familiale), une pop polymathe, perméable des courants indés actuels. Une pop savante, et qui sait qu’elle est savante, que c’est pour ça qu’on se met des gréements un peu nonos pour pas avoir l’air premier de classe trop tout de suite. L’attirail et l’appellation prendront probablement le bord lorsque le projet sera davantage défini, mais déjà, les pièces sont orfévrées, hymniques, accrocheuses – sous le couvert d’une certaine blague, il y a quelque chose de fort qui se trame là.

Un pot de sauce à spaghettis aux co9uleurs de La Famille Ouellette

Un vrai de vrai pot de sauce à spag de La Famille Ouellette.

Caltâr-Bateau

Caltâr-Bateau en pleine action sur scène.

Caltâr-Bateau - Crédit : Jean-François LeBlanc.

Avec les remous de deux albums et quelques présences de festivals, le septuor prog-folk a du millage déjà. Ses pièces généreuses et débridées deviennent parfois brouillonnes de vouloir trop en faire, mais c’est un beau brouillon, qui doit savoir épouser celui de la foule dans un contexte de concert plus habituel. Sur la scène du Lion d’or, cependant, le groupe n’apparaissait pas complètement à son aise, même si le public semblait s’être déplacé surtout pour lui – s’est malgré tout scoré une troisième position au palmarès, ce qui fait qu’à mi-parcours, on peut présumer qu’il aura la chance de briller un peu plus lors de la prochaine étape.

Au terme de cette quatrième soirée, le classement :

1. Les Passagers
2. Édwar 7
3. Caltâr-Bateau
4. La Famille Ouellette
5. Sarahmée
6. Nicolet
7. Miss Sassoeur & Les Sassys
8. Dans l’Shed
9. Guillaume Mansour Expérience

La semaine prochaine, on vous livre un compte-rendu de la quatrième soirée des préliminaires, avec Cy, Mon Doux Saigneur et Marie-Claire.