#Ontario

Véhicules verts: l’Ontario bonifie sa remise

TORONTO – Le gouvernement de l’Ontario bonifiera de 1500$ sa remise maximale à l’achat d’un véhicule électrique afin d’encourager davantage les automobilistes de la province à rouler «vert» et se rapprocher de ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

L’abandon des véhicules à combustion pour des véhicules «verts» est cruciale pour que l’Ontario atteigne ses objectifs environnementaux des trois prochaines décennies, a fait savoir la première ministre Kathleen Wynne lors de l’annonce du nouveau Programme d’encouragement pour les véhicules électriques dans un stationnement souterrain du centre-ville de Toronto, mercredi 10 février.

«Les émissions dues au transport représentent l’un des plus grands défis à relever pour atteindre nos objectifs ambitieux de réduction de la pollution par les gaz à effet de serre», a déclaré Mme Wynne. «En rendant plus facile l’adoption de véhicules électriques, nous prenons un moyen important de lutter contre le changement climatique tout en veillant à ce que notre province reste productive et efficiente.»

L’Ontario souhaite réduire d’ici 2050 ses émissions polluantes à 80% de ce qu’elles étaient en 1990. Les transports comptent pour 35% des rejets de GES dans la province, soit la plus grande source unique de pollution.

Une première mouture du Programme d’encouragement pour les véhicules électriques, lancée en 2010, aurait encouragé l’achat d’environ 4800 véhicules électriques et environ 1100 chargeurs résidentiels, selon la province. Il y aurait, à l’heure actuelle, environ 5800 véhicules électriques sur les routes ontariennes.

 

Enjeu majeur

Le gouvernement Wynne souhaite maintenant bonifier sa subvention minimale aux acheteurs de véhicules électriques de 5000$ à 6000$ et sa subvention maximale, de 8500 $ à 10000$ selon le type de véhicule. Les acheteurs de véhicules à batterie de capacité supérieure pourraient mettre la main sur une remise additionnelle de 3000$ et les acheteurs de chargeurs à domicile ou au travail pourraient à leur tour recevoir un chèque de 1000$.

La lutte au changement climatique se présente comme l’un des principaux enjeux à Queen’s Park en 2016, alors que la province doit rejoindre l’an prochain un programme de plafonnement et d’échange du carbone avec le Québec, le Manitoba et l’État américain de la Californie.

Début février, le gouvernement libéral a présenté les grandes lignes d’un programme de rénovations domiciliaires de 100 millions $ pour améliorer, entre autres, l’efficacité énergétique des fournaises et des chauffe-eau au gaz naturel. Il a aussi annoncé, fin 2015, en marge de la Conférence de Paris sur le climat, une enveloppe de 20 millions $ pour multiplier les bornes de recharge rapide de véhicules électriques sur le territoire ontarien.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org