#Francophonie, #Ontario

Une année cruciale pour le projet de la Place des arts à Sudbury

L'image montre un dessin du projet de la Place des arts de Subdury.
La Place des Arts de Sudbury pourrait ouvrir en 2020. Crédit image: Archives #ONfr

SUDBURY – En 2016, ça passera ou ça cassera pour la construction de la Place des arts à Sudbury. Attendue depuis plusieurs années, l’idée estimée à 30 millions$ est maintenant entre les mains des élus politiques.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

«On attend des nouvelles de la Ville du Grand Sudbury sur le sujet en avril», souligne Paulette Gagnon, la porte-parole du projet.

En novembre dernier, le Regroupement des organismes culturels de Sudbury (ROCS) avait effectué une présentation devant les membres du conseil municipal. Objectif: un engagement des élus à hauteur de 5 millions$ pour la construction et le don d’un terrain à l’angle des rues Larch, Elgin et de la ruelle Medina.

«Sans l’appui de la Ville, ça sera un frein et une grosse déception», lâche Mme Gagnon. «Le projet doit donner un toit au ROCS qui comprend sept organismes artistiques et culturels de la région de Sudbury. On a été très rigoureux dans le processus, notamment avec une étude de pré-faisabilité. Depuis le printemps 2015, on a rencontré le maire, Brian Bigger, à trois reprises et les conseillers municipaux de manière individuelle pour les convaincre de l’utilité du projet.»

Si les premiers coups de pioches ne devraient pas être donnés avant 2018, la campagne de financement est d’ores et déjà planifiée. «Dans un premier temps, nous comptons approcher des donateurs majeurs, c’est-à-dire obtenir des sommes de 100000$ et plus», explique Mme Gagnon. Un montant de 3,5 millions$ est ici visé.

Obtenir l’appui nécessaire de la Ville et mener à bien la campagne de financement, c’est justement la condition sine qua non pour que le projet puisse convaincre les deux sources de financements tant espérées. À savoir le gouvernement provincial dont on attend 8,75 millions$ et surtout le pallier fédéral avec 12,5 million$. Et de ce côté-là, rien n’est encore gagné, même si les astres semblent s’aligner.

 

Soutien des deux paliers

«Ça fait longtemps que l’on a pas eu deux députés de Sudbury du même parti au provincial et au fédéral. C’est de bon augure», croît Mme Gagnon. L’arrivée du député libéral Paul Lefebvre à la Chambre des communes pourrait dynamiser le projet. Ce dernier, en entrevue pour #ONfr, soutient en tout cas l’initiative. «Si la municipalité donne une aide financière, mon devoir sera alors d’appuyer le projet auprès du gouvernement fédéral.»

Ces déclarations de bonnes intentions ont été plus discrètes de la part du député provincial Glenn Thibeault, transfuge du Nouveau Parti démocratique (NPD) et lui lui-même prédécesseur de M. Lefebrve sur la Colline parlementaire.

Le bureau de M. Thibeault a Sudbury a laissé savoir dans un premier temps à #ONfr que l’élu ne s’exprimerait pas sur le dossier, avant de faire son mea culpa au moment de la publication de l’article. «Notre équipe est majoritairement anglophone et nous ne sommes pas aussi clairs que nous devrions être quand nous communiquons en français», a précisé par échange de courriels l’un de ses assistants à Toronto.

En mai dernier, M. Thibeault avait montré son ouverture pour le projet, à la suite d’un don de 50 000$ de Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario (SGFPNO) pour le ROCS.

Imaginée dès 2008 par le ROCS, la Place des arts de Sudbury pourrait s’élever sur cinq étages et comprendre trois salles de diffusion. Son ouverture est toujours fixée pour 2020.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.