#Francophonie, #Ontario

Un manque de français sur les sites web des partis politiques

Une capture d'écran du nouveau site web du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario disponible uniquement en anglais.
Le nouveau site web du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario.

TORONTO – À moins d’un an de la prochaine campagne électorale provinciale, deux des trois sites internet des partis politiques n’offrent toujours pas de version française intégrale.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Depuis quelques semaines, le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (Parti PC) a lancé une nouvelle version de son site internet, partiellement disponible. Le hic est que la nouvelle plateforme web ne comprend pour le moment aucune traduction française.

Il y a un peu plus d’un an, l’ancienne directrice des communications du chef du Parti PC de l’Ontario, Patrick Brown, avait assuré à #ONfr qu’une traduction était «en cours» et qu’elle allait être faite par des personnes «impliquées dans la communauté», et non par une entreprise. À l’époque, le Parti PC avait aussi assuré travailler sur une nouvelle version de son site web et que lorsqu’il allait être lancé, une version française intégrale serait disponible.

Or, six mois plus tard, une version française a été mise en place de l’ancien site, mais la traduction était assurée par l’outil Google. Plusieurs traductions étaient alors littéraires, comme le mot «riding» traduit par «équitation» plutôt que circonscription.

Sur la photo, on retrouve une capture d'écran du site web du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario où la version française est faite grâce à une traduction de l'outil Google.
L’ancien site web du parti progressiste-conservateur de l’Ontario comportait plusieurs erreurs de traduction

Questionnée à savoir si le Parti PC allait ajouter une version française intégrale de sa nouvelle plateforme web, la formation politique s’est faite avare de détails.

«La traduction du site web est présentement en cours» – Un porte-parole du Parti PC

Malgré de nombreuses questions de #ONfr sur le sujet, le Parti PC n’a pas dit si un nouvel échéancier avait été fixé.

La nouvelle page web n’est toutefois pas encore entièrement en ligne et plusieurs sections ramènent encore vers la version précédente disponible avec sa traduction grâce à l’outil Google.

 

Pas systématiquement traduit

Bien que le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario compte plusieurs députés francophones dans ses rangs, le site internet du parti n’est pas systématiquement encore traduit dans la langue de Molière.

Dans la section Nouvelles, le dernier communiqué de presse en français publié remonte à mai dernier. Plusieurs autres sections, notamment pour expliquer le plan du NDP en matière d’électricité et portant sur le projet d’assurance médicaments universelle, ne sont disponibles qu’en anglais et n’apparaissent même pas dans la version française.

Montage photo comportant dans le haut la version française du site web et dans le bas la version anglaise. Plusieurs éléments sont absents de la version française par rapport à la version anglaise.
Le site internet du NPD de l’Ontario ne comprend pas une version intégrale en français. Crédit image: Capture d’écran

Une porte-parole pour la formation politique dirigée par Andrea Horwath a cependant assuré qu’un travail de traduction est «en cours» et que le NPD souhaite lancer une nouvelle version de son site à l’automne.

«Un processus de modernisation est en cours pour notre site web et nous voulons lancer une nouvelle plateforme entièrement bilingue à l’automne» – Une porte-parole pour le NDP

«Dans les étapes préliminaires du projet de revitalisation du site web, nous avons réalisé que pour avoir une version bilingue, nous devions revoir l’ensemble de notre plateforme», a indiqué la porte-parole pour expliquer que l’échéancier avait été repoussé.

Le NDP s’est aussi défendu en assurant que pratiquement tout le matériel de communication du parti est produit en anglais et en français.

 

Un site bilingue

Le Parti libéral de l’Ontario a lancé récemment une nouvelle plateforme web.

Bien que la plupart des communications ne sont pas systématiquement publiées en français, le reste du site est bilingue.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72