#Ontario

Sudbury: Horwath veut mettre deux libéraux au frigo

TORONTO – La chef néo-démocrate Andrea Horwath demande le retrait temporaire de deux personnes d’influence au sein du gouvernement libéral de l’Ontario tant qu’elles sont visées par une enquête de la police dans une affaire de possible corruption à Sudbury.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Il s’agirait, selon la chef de la deuxième opposition à Queen’s Park, «d’un premier geste pour restaurer la confiance du public».

«Il y a ce précédent en Ontario et ailleurs au pays que lorsqu’une personne dans une position de confiance fait l’objet d’une enquête criminelle, elle doit quitter ses fonctions jusqu’à ce que l’enquête soit complétée», a déclaré Mme Horwath à quelques jours de la rentrée parlementaire d’hiver, le vendredi 13 février.

La requête du NPD vise Gerry Lougheed, un organisateur libéral de longue date et membre de la commission de police de Sudbury, et Patricia Sorbara, chef de cabinet adjointe de la première ministre Kathleen Wynne.

La Police provinciale de l’Ontario (PPO) croit qu’il y a apparence de «corruption» dans la manière dont M. Lougheed et Mme Sorbara ont joué de leur influence pour écarter un ex-candidat libéral, Andrew Olivier, au profit d’un autre candidat plus connu, Glenn Thibeault, peu avant l’élection partielle du 5 février dans la circonscription de Sudbury.

«Emploi ou nomination»

M. Olivier a publié sur Internet l’intégral d’une conversation qu’il a eue avec M. Lougheed et au cours de laquelle l’ex-candidat s’est vu offrir «un emploi ou une nomination» en échange de son retrait de l’investiture libérale dans la circonscription du nord-est de la province.

C’est finalement M. Thibeault qui l’a emporté avec 41% des voix contre 35% pour sa plus proche rivale, la néo-démocrate Suzanne Shawbonquit. Candidat indépendant, M. Olivier récolté une troisième place avec 12% des suffrages.

«Les Ontariens doivent avoir la satisfaction que justice est faite et que les enquêtes (de la police) sont au-dessus de toute ingérence politique», a insisté Mme Horwath, faisant aussi référence aux deux autres enquêtes de la PPO dont les libéraux font l’objet; l’une dans l’affaire des centrales au gaz et l’autre, dans l’affaire ORNGE.

Le clan Wynne n’a pas immédiatement donné suite à la demande du NPD.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org