#Ontario

Sermonné par son chef, Rick Nicholls s’excuse

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown (à droite), a sermonné le député Rick Nicholls pour ses propos de la semaine dernière. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – Le chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (Parti PC), Patrick Brown, a exigé une rétraction de son député, Rick Nicholls, à la suite de ses promesses faites à des groupes chrétiens la semaine dernière. Le député, reconnu comme très à droite, a fait volte-face et a admis avoir fait une erreur dans une déclaration envoyée à #ONfr, en fin de journée.

ÉTIENNE FORTIN-GAUTHIER
efgauthier@tfo.org | @etiennefg

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

Les propos tenus par le député Nicholls devant des groupes de chrétiens au sein même du parlement ontarien sont «faux» et exigent une «rétractation de sa part», a affirmé le chef du Parti PC dans une déclaration condamnant sévèrement le député de Chatham-Kent-Essex.

Plus tôt en journée, #ONfr avait révélé en exclusivité les promesses faites par le député dans l’éventualité où le parti progressiste-conservateur prendrait le pouvoir en 2018.

«Les questions sociales sont très importantes. Nous devons d’abord former le gouvernement. Ensuite… regardez-nous aller! Regardez-nous aller!», avait lancé le député Rick Nicholls, dans un discours qui abordait entre autres les thèmes de l’homosexualité, de l’avortement et de l’évolution.

Sermonné par son chef, le mardi 13 décembre en fin de journée, le député progressiste-conservateur Rick Nicholls s’est excusé d’avoir fait des promesses à des groupes chrétiens sur différents enjeux sociaux.

«Je retire les propos que j’ai faits la semaine dernière et m’en excuse. Le chef du PC de l’Ontario, Patrick Brown, a été clair dans son engagement de diriger un parti moderne, inclusif et pragmatique et sur le fait que le parti ne revisiterait pas les questions sociales qui divisent, que ce soit dans l’opposition officielle ou si nous sommes assez chanceux pour former le prochain gouvernement» – Rick Nicholls

Il s’agit d’un virage à 180 degrés pour le député reconnu pour ses valeurs traditionalistes. Il adopte dans sa déclaration une position inverse de celle présentée lors de son discours, la semaine dernière.

Ses excuses surviennent à la suite d’une demande de rétractation par son chef, Patrick Brown. Le chef progressiste-conservateur a envoyé une déclaration publique à #ONfr où il a dénoncé les positions émises par son député. Patrick Brown estime que les propos qu’il a tenus sont inacceptables.

«Je veux un gouvernement inclusif où l’intolérance n’aura pas sa place. J’ai été clair et je vais continuer de l’être. Tous commentaires qui indiquent le contraire, incluant les propos tenus par le député Nicholls, sont faux et ont besoin d’être rétractés sur le champs», a déclaré par courriel M. Brown.

Les révélations faites par #ONfr ont été accueillies avec stupéfaction par plusieurs internautes et acteurs politiques à Queen’s Park. Certains observateurs ont affirmé que cela prouve que Patrick Brown a de la difficulté à maintenir une ligne de parti au sein de ses troupes.

Le soir de ses déclarations, les propos du député Nicholls avaient été accueillis par des cris de joie et des applaudissements par les membres des deux organisations chrétiennes réunis dans les locaux du parti à l’intérieur des murs de Queen’s Park.

Rick Nicholls s’était exprimé en claire opposition avec la position officielle du chef Patrick Brown, qui tente depuis des mois de convaincre des positions sociales plus au centre de son parti.

D’autres députés progressistes-conservateurs étaient également présents lors de cet événement à Queen’s Park, dont Lisa Macleod, Monte McNaughton, Todd Smith, Lorne Coe et Sam Oosterhoff.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72