#Canada, #Francophonie, #Ontario

Réseau des villes francophones: l’objectif du tourisme

Archives #ONfr

QUÉBEC – Les circuits touristiques en français pourraient se développer davantage en Amérique du Nord. C’est en tout cas l’objectif du Rendez-vous du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique (RVFFA).

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Une dizaine de municipalités ontariennes étaient présentes au sommet de trois jours à Québec. Une initiative du Centre de la francophonie des Amériques (CFA) visant la mise en valeur du patrimoine commun des plus 15 millions de francophones du continent.

Si le premier sommet il y a deux ans lançait les bases du premier Rendez-vous de ces villes, la rencontre achevée, mercredi 19 juillet, visait à peaufiner cette dimension touristique centré sur «l’héritage généalogique».

«Des ententes ont été conclues», rapporte le président-directeur général du CFA, Denis Desgagné. «Il s’agit de mettre en valeur les bonnes pratiques et les idées pour créer ces routes touristique francophones, que ce soit en Louisiane ou dans le Nord de l’Ontario.»

À quoi ressembleront ces circuits touristiques locaux? Peu de détails précis à écouter M. Desgagné, mais plutôt des idées. «On doit travailler sur le début de ces éléments, définir les clientèles, les outils marketing.»

 

Découvrir les ancêtres francophones

Pour le maire de Clarence-Rockland présent lors du sommet, Guy Desjardins, l’idée n’est pas mauvaise en soi, mais elle devra dépasser les frontières de sa municipalité. «Notre territoire n’est pas aussi grand que la Ville de Québec. Mais on a quelques items (sic) intéressants au niveau des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), comme le parc aquatique Calypso ou la fromagerie St-Albert.»

Et de poursuivre: «Les circuits touristiques pourront permettre à certains Franco-Américains, établis en Louisiane, de venir en Acadie en savoir plus sur leurs ancêtres.»

Le premier magistrat le reconnaît, le sommet a été surtout l’occasion de «donner des clefs», et des «contacts de personnes à appeler» pour développer le tourisme en français.

 

Présence de la FCFA lors de l’événement

Autre joueur francophone présent à titre de panéliste lors de l’événement: la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA). Pour Jean Johnson, son président, l’intérêt n’est pas seulement le développement économique, mais aussi la compréhension d’autres réalités.

«Il est intéressant d’entendre les intervenants de Louisiane parler de lois sur les services en français quand plusieurs provinces canadienne n’en possèdent par exemple pas.»

Lancé en 2015 par la Ville de Québec, Moncton et Lafayette, en Louisiane, le RVFFA compte 140 municipalités.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.