#Francophonie, #Ontario

Remaniement ministériel à Queen’s Park

La première ministre Kathleen Wynne a brassé les cartes de son conseil des ministres. François Pierre Dufault

TORONTO – La première ministre Kathleen Wynne a choisi d’agrandir un peu plus les rangs du conseil des ministres de l’Ontario pour y faire circuler du sang neuf et y faire entrer plus de femmes à l’occasion d’un important remaniement ministériel, lundi 13 juin.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Sept nouveaux ministres, dont cinq femmes, ont été assermentés à Queen’s Park alors que plusieurs vieux routiers de la politique provinciale ont reçu de nouveaux portefeuilles. Le nouveau cabinet ontarien compte maintenant trois membres de plus pour un total de 30 membres, dont 40% sont des femmes.

«Notre plan est en place. Et maintenant que nous en sommes à la moitié de notre mandat, nous mettons l’accent sur la mise en œuvre de notre plan de telle sorte que nous puissions continuer à donner suite à nos priorités, qui sont de favoriser l’emploi et la croissance», a déclaré Mme Wynne lors de la cérémonie d’assermentation du nouveau conseil des ministres dans le grand escalier à l’Assemblée législative, le 13 juin.

La veille, le gouvernement libéral à Queen’s Park a passé le cap de la mi-mandat, exactement deux ans après avoir remporté un mandat majoritaire lors des dernières élections provinciales.

Visage connu au cabinet, Yasir Naqvi, l’ancien responsable de la police et des prisons, est devenu Procureur général en plus de conserver ses fonctions de Leader en chambre du gouvernement. Sa collègue Mitzie Hunter, ancienne responsable de la mise sur pied d’un régime ontarien d’épargne-retraite, s’est retrouvée à l’Éducation.

Recrue du dernier scrutin, Marie-France Lalonde, d’Ottawa-Orléans, a repris le flambeau aux Affaires francophones. Elle est aussi devenue ministre des Services gouvernementaux et aux consommateurs.

Élu lors d’une élection partielle controversée, Glenn Thibeault, de Sudbury, a hérité de l’épineux ministère de l’Énergie. Une autre recrue, Eleanor McMahon, de Burlington, s’est vu confier le ministère de la Culture, du Tourisme et du Sport, alors que Kathryn McGarry, de Cambridge, a décroché le portefeuille des Richesses naturelles et des Forêts, un poste qui revient généralement à un élu du Nord ontarien.

Député depuis deux ans, Chris Ballard, de Newmarket-Aurora, a obtenu les clés du nouveau ministère du Logement, séparé du ministère des Affaires municipales qui est allé à Bill Mauro, de Thunder Bay. Une autre nouvelle venue, Indira Naidoo-Harris, de la région de Halton, a été promue ministre associée aux Finances, avec le mandat de mettre sur pied un régime ontarien d’épargne-retraite.

L’ancien ministère des Affaires civiques, de l’Immigration et du Commerce international a été scindé en deux, et son ancien titulaire Michael Chan, de Markham, a conservé la portion du Commerce international. Un nouveau visage au cabinet, Laura Albanese, de Toronto, a récupéré les Affaires civiques et l’Immigration.

 

Nouveaux rôles

Le vétéran Bob Chiarelli, qui a essuyé de nombreuses critiques à l’Énergie pour la privatisation du fournisseur d’électricité Hydro One, s’est retrouvé en terrain connu à l’Infrastructure, où l’ancien maire d’Ottawa a déjà séjourné de 2010 à 2013.

Liz Sandals, qui a aiguisé son sens de la négociation à l’Éducation, s’est retrouvée à la présidence du Conseil du Trésor, alors que Deb Matthews est passée à l’Enseignement supérieur tout en demeurant vice-première ministre. L’ancien titulaire du portefeuille des collèges et universités, Reza Moridi, a conservé seulement la portion de la Recherche et de l’Innovation de son ancien ministère.

David Orazietti, de Sault-Sainte-Marie, a pris du galon au ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels.

Seule véritable rétrogradation, Tracy MacCharles a perdu les Services à l’enfance et à la jeunesse aux mains de Michael Coteau après y avoir vécu un dernier trimestre éprouvant sous les feux nourris des opposants à sa réforme de l’aide aux enfants autistes. L’élue de la banlieue torontoise a conservé la Condition féminine et sera aussi responsable de l’Accessibilité, deux ministères sans portefeuille.

La première ministre Kathleen Wynne et la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell ont participé à l'assermentation de Marie-France Lalonde en tant que ministre déléguée aux Affaires francophones de l'Ontario, lundi 13 juin 2016. François Pierre Dufault
La première ministre Kathleen Wynne et la lieutenante-gouverneure Elizabeth Dowdeswell lors de l’assermentation de Marie-France Lalonde (au centre) en tant que ministre déléguée aux Affaires francophones de l’Ontario, lundi 13 juin.

 

Charles Sousa a conservé les Finances. Le Dr Eric Hoskins a conservé la Santé et les Soins de longue durée. Aucun changement pour Steven Del Duca aux Transports, Kevin Flynn au Travail, Jeff Leal à l’Agriculture et aux Affaires rurales, Brad Duguid au Développement économique et Michael Gravelle au Développement du Nord et des Mines.

David Zimmer, de Toronto, a été reconduit dans son rôle d’interlocuteur avec les Premières nations, à la tête d’un nouveau ministère des Relations avec les autochtones et de la Réconciliation.

Glen Murray s’est maintenu à l’Environnement et à l’Action contre le changement climatique, malgré la controverse qui a entouré le dévoilement de son plan d’action quinquennal pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la province. Et Helena Jaczek a pu conserver les Services sociaux et communautaires, malgré plusieurs demandes de l’opposition pour sa démission après les nombreux ratés d’un nouveau système informatisé d’envoi des chèques d’aide sociale.

 

Démissions

Plusieurs semaines avant de procéder à ce remaniement ministériel, la première ministre Kathleen Wynne avait déjà signalé son intention de rajeunir et diversifier les visages de sa garde rapprochée et de se rapprocher le plus possible de l’équilibre des genres.

Dans les jours qui ont précédé l’exercice, quatre ministres ont annoncé qu’ils ne feraient pas partie du nouveau cabinet.

Madeleine Meilleur, ancienne Procureure générale et ministre déléguée aux Affaires francophones, a fait savoir qu’elle se retirerait complètement de la scène politique. Ted McMeekin, auparavant aux Affaires municipales, et Mario Sergio, aux Aînés, ont dit vouloir continuer à siéger en tant que députés. Et le doyen des élus ontariens, Jim Bradley, a troqué son rôle très symbolique et sans portefeuille de Leader du conseil des ministres pour celui, non-ministériel, de whip en chef du gouvernement.

«J’ai dû m’assurer d’avoir un équilibre entre les régions, les genres et des gens de différents horizons. C’est ce que j’ai fait», a insisté Mme Wynne lors d’un point de presse, peu après l’assermentation de son conseil des ministres. «Je sais qu’il y a des choses que nous avons très bien faites. Je sais aussi qu’il y a certaines choses que nous pouvons faire mieux. C’est ce que nous allons faire au cours des deux prochaines années.»

Les progressistes-conservateurs à Queen’s Park ont accusé la première ministre libérale d’«ajouter du poids à un bateau en train de couler» avec «le plus gros conseil des ministres provincial au pays». Le député de l’opposition Michael Harris a qualifié ce remaniement ministériel de «programme pour sauver des sièges», alors que cinq des sept nouveaux ministres représentent des circonscriptions «baromètres».

La chef néo-démocrate Andrea Horwath a qualifié à son tour les changements au conseil des ministres de l’Ontario d’«exercice de relations publiques» et de «redémarrage superficiel» alors que le gouvernement maintient le cap sur la privatisation jusqu’à 60% du fournisseur d’électricité Hydro One et continue, selon elle, à couper dans la santé et l’éducation.

 

Conseil des ministres à Queen’s Park

Kathleen Wynne
Première ministre

Deb Matthews
Vice-première ministre
Présidente du conseil des ministres
Enseignement supérieur

Charles Sousa
Finances

Liz Sandals
Conseil du Trésor

Mitzie Hunter
Éducation

Dr Eric Hoskins
Santé et Soins de longue durée

Bob Chiarelli
Infrastructure

Steven Del Duca
Transports

Brad Duguid
Développement et croissance économiques

Glen Murray
Environnement et Action contre le changement climatique

Glenn Thibeault *
Énergie

Yasir Naqvi
Procureur général

Michael Coteau
Services à l’enfance et à la jeunesse
Action contre le racisme

Michael Chan
Commerce international

Laura Albanese *
Affaires civiques et Immigration

Kevin Flynn
Travail

Bill Mauro
Affaires municipales

Chris Ballard *
Logement
Réduction de la pauvreté

Michael Gravelle
Développement du Nord et des Mines

Kathryn McGarry *
Richesses naturelles et Forêts

Reza Moridi
Recherche et Innovation

Dre Helena Jaczek
Services sociaux et communautaires

Jeff Leal
Agriculture et Affaires rurales

David Orazietti
Sécurité communautaire et Services correctionnels

Eleanor McMahon *
Culture, Tourisme et Sport

Marie-France Lalonde *
Services aux consommateurs et Services gouvernementaux
Affaires francophones

David Zimmer
Relations avec les autochtones et Réconciliation

Indira Naidoo-Harris *
Finances (associée – épargne-retraite)

Tracy MacCharles
Condition féminine (sans portefeuille)
Accessibilité

Dipika Damerla
Aînés (sans portefeuille)

* Nouveaux ministres

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org