#Ontario

Rapport ombudsman: le Bureau des obligations familiales ciblé

Paul Dubé, Ombudsman de l'Ontario. Archives

TORONTO – Pour son premier rapport, déposé le mercredi 2 novembre, l’Ombudsman de l’Ontario, Paul Dubé, a mis en avant les plaintes concernant le Bureau des obligations familiales (BOF).

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Un total de 1 025 plaintes se serait accumulé sur le bureau du chien de garde de l’Ontario, pour la période du 1er avril 2015 au 21 mars 2016, visant le BOF.

Sous l’égide du ministère des Services sociaux et communautaires, cet organisme gouvernemental est chargé de recueillir, distribuer et exécuter les paiements de pensions alimentaires pour enfants et pour conjoint. L’organisme traite chaque année plus de 180 000 dossiers, soit environ 380 000 clients, aidant les familles de l’Ontario à obtenir les paiements de pensions alimentaires auxquels elles ont droit en mettant à exécution les obligations de paiement ordonnées par le tribunal.

L’Ombudsman a cité plusieurs exemples pour illustrer les manques du BOF. Parmi eux, le fait que l’organisme ait saisi la moitié du salaire d’un homme, qui avait en fait versé plus d’argent qu’il n’en devait.

M. Dubé a toutefois salué les «récentes améliorations résultant de changements» au niveau de la sous-ministre et des sous-ministres adjoints, au ministère des Services sociaux et communautaires, pour le BOF.

L’an passé, 1 167 plaintes avaient été reçues de la part de cet organisme gouvernemental.

La «désescalade» donnée aux policiers a été aussi au cœur du rapport présenté mercredi. «Au total, nos 82 recommandations ont toutes été acceptées, dont beaucoup ont le potentiel de sauver des vies», a fait part M. Dubé.

En juin dernier, l’Ombudsman de l’Ontario avait demandé au gouvernement provincial d’apporter des changements à la formation des agents de police afin que ceux-ci soient mieux équipés pour désamorcer des conflits avec leurs mots plutôt qu’avec leurs armes à feu.

Incluses pour la première fois dans le rapport tout comme les conseils scolaires et les universités, les municipalités ont été concernées par 118 plaintes.

Au total, le bureau de l’Ombudsman a reçu 22 118 plaintes sur la période allant du 1er avril 2015 au 21 mars 2016 .

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.