#Canada, #Francophonie

Randy Boissonnault quitte Patrimoine canadien

Randy Boissonnault, ancien secrétaire parlementaire à la ministre du Patrimoine canadien. Archives

OTTAWA – Les francophones en milieu minoritaire perdent un allié. Randy Boissonnault quitte son poste de secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Le député franco-albertain de la circonscription d’Edmonton-Centre est remplacé par Sean Casey, de l’Île-du-Prince-Édouard.

Ce départ intervient dans le cadre du dévoilement de 34 secrétaires parlementaires, annoncé par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le jeudi 26 janvier.

En treize mois à titre «d’adjoint» de Mme Joly, Randy Boissonnault était parvenu à séduire les leaders francophones hors Québec et bâtir un important capital-sympathie. Ses présences nombreuses aux consultations pancanadiennes sur les langues officielles ont été remarquées. Il faisait d’ailleurs partie du palmarès 2016 des dix francophones les plus influents à l’extérieur du Québec, élaboré par l’agence Francepresse.

Sur Twitter, Mélanie Joly a immédiatement salué «l’incroyable travail» de M. Boissonnault. «La francophonie vous est très reconnaissante», a écrit l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) en guise d’hommage à M. Boissonnault, qui s’est beaucoup investi sur le dossier des langues officielles.

L’élu d’Edmonton-Centre officie toujours comme conseiller spécial aux affaires LGBTQ2 auprès du premier ministre.

Son remplaçant, Sean Casey, jouit d’une bonne réputation dans la communauté acadienne de l’Île-du-Prince-Édouard. Le député fédéral de Charlottetown est capable de bien s’exprimer en français et est vu comme un francophile. Seul bémol: sa faible utilisation du français sur les médias sociaux.

«Nous espérons que le changement de secrétaire parlementaire n’affectera pas le transfert de tout le volume d’information qui a été recueilli et tout ce qui a été entendu au cours de ces consultations», a fait part la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Sylviane Lanthier, dans un communiqué de presse.

 

Autres nominations

Outre M. Casey, d’autres nouveaux joueurs seront amenés à prendre en main des dossiers francophones.

Le député d’Acadie-Bathurst, Serge Cormier, devient secrétaire parlementaire du nouveau ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, dont le français semble être limité.

«Nous sommes dans une année charnière pour l’immigration francophone, et la nomination d’un Acadien du Nouveau-Brunswick à ce poste-clé est un signal très intéressant», a souligné Mme Lanthier.

L’élue de Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor passe, elle, secrétaire parlementaire du ministre des Finances.

Quant au député de la circonscription de Fredericton, Matt DeCourcey, le voilà maintenant secrétaire parlementaire de la nouvelle ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Dans ce même cabinet des Affaires étrangères, la nomination du député d’Ottawa-Orléans, Andrew Leslie, à titre de secrétaire parlementaire avec des responsabilités relatives aux relations canado-américaines, avait ouvert le bal de ces différentes «promotions».

Le 10 janvier, Justin Trudeau avait décidé d’apporter du sang neuf à son gouvernement en procédant à un remaniement ministériel.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.