#Canada

Protection de la rivière des Outaouais: le financement confirmé

Le ministre Pierre Poilievre, le maire d'Ottawa Jim Watson et le député fédéral Royal Galipeau lors de l'annonce.

OTTAWA – Presqu’un an après l’Ontario, le gouvernement du Canada confirme à son tour un appui de 62 millions $ pour la phase la plus dispendieuse du projet d’assainissement de la rivière des Outaouais de la Ville d’Ottawa.

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @SebPierroz

Les conservateurs fédéraux de Stephen Harper complètent ainsi l’annonce des libéraux de Kathleen Wynne à Queen’s Park, lesquels avaient dévoilé une enveloppe identique pour le projet, l’été dernier.

L’annonce a été en tout cas effectuée en grande pompe, mardi 7 avril, devant le Centre environnemental Robert-O.-Pickard, à Ottawa. La réalisation devrait freiner la contamination de la rivière des Outaouais et assurer une ouverture plus régulière des différentes plages lors de l’été.

Les phases un et deux du Plan d’action de la rivière des Outaouais ont déjà permis de réduire les volumes mesurés de surverses d’égouts unitaires (SÉU) de plus de 80% de 2006 à 2013. Un chiffre que la municipalité aimerait voir grimper à 99%.

Cette «priorité-clé en matière d’environnement pour la Ville d’Ottawa», dixit le conseiller municipal David Chernushenko, se traduira par la construction de deux tunnels interconnectés qui réuniront les surplus d’eaux usées. Le tunnel est-ouest traversera le centre-ville des plaines LeBreton jusqu’au parc Stanley et le nord-sud longera la rue Kent de la rue Chamberlain jusqu’à la rue Wellington.

Facture en hausse

Le coût du projet a toutefois grimpé, puisqu’il atteint désormais 231,3 millions $. L’équivalent de 36 millions $ de plus que la somme initialement annoncée il y a trois ans. Le tout en raison de l’utilisation d’une «technique plus sophistiquée», selon la Ville d’Ottawa. 

Une facture en hausse qui fait du coup gonfler la note pour la municipalité. «Certains coûts qu’auraient pu prendre en charge le fédéral ou le provincial n’étaient finalement pas accessibles dans la procédure», a expliqué le maire d’Ottawa, Jim Watson, évoquant à cet égard «les acquisitions de terrain».

C’est donc un total de plus de 100 millions $ que devra allonger la Ville pour le travail d’assainissement. «Il est clair que nous nous attendions à un tiers de la part de chaque palier, mais ce sont les procédures», a poursuivi M. Watson.

Les travaux commenceront en janvier 2016 pour se terminer normalement en janvier de l’année suivante concernant le centre-ville, «Le but est d’éviter trop de trafic pour le 150e anniversaire de la Confédération en 2017», a illustré le premier magistrat.

La fin totale du travail devrait attendre quant à elle 2019.

 

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org