#Ontario

Près de 100 millions $ pour des entreprises plus vertes

L’Ontario s’est donné pour objectif de réduire ses émissions de GES à 80 % en-deçà de ce qu’elles étaient en 1990 d’ici 2050. Pixabay

TORONTO – Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne annonce une nouvelle enveloppe de 99 millions $ pour réduire la pollution par les émissions de gaz à effet de serre (GES) des entreprises de l’Ontario, portant à plus de 300 millions $ les engagements environnementaux de la province à une semaine du budget.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Queen’s Park propose dans un premier temps d’investir 74 millions $ pour inciter les grandes installations industrielles à adopter des technologies de pointe et ainsi réduire leur empreinte environnementale. Une deuxième tranche de 25 millions $ serait destinée aux petites et moyennes entreprises pour les encourager à «devenir plus éconergétiques».

La province souhaite réduire d’ici 2050 ses émissions polluantes à 80% de ce qu’elles étaient en 1990.

«Le changement climatique est le problème le plus pressant de notre époque, et notre avenir dépend des choix que nous faisons aujourd’hui», a déclaré Glen Murray, ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, mercredi 17 février. «En aidant l’industrie et les entreprises à adopter des technologies propres conçues chez nous, nous pourrons protéger l’air que nous respirons et créer des emplois».

Le prochain budget de l’Ontario sera déposé le jeudi 25 février.

 

Enjeu important

La lutte au changement climatique se présente comme l’un des principaux enjeux à Queen’s Park en 2016, alors que la province se prépare à rejoindre l’an prochain un programme de plafonnement et d’échange du carbone avec le Québec, le Manitoba et la Californie.

Les libéraux de l’Ontario ont déjà annoncé 100 millions $ pour des rénovations domiciliaires écoénergétiques et 92 millions $ pour réduire l’impact environnemental du parc de logement abordable de la province. Le clan Wynne a aussi annoncé 20 millions $ pour multiplier les bornes de recharge rapide de véhicules électriques sur le territoire ontarien et une bonification jusqu’à 1500$ de la remise à l’achat d’un véhicule électrique.

Sur les banquettes de l’opposition officielle, le chef progressiste-conservateur Patrick Brown a réclamé des libéraux, le 17 février, «un plan crédible pour rendre l’énergie abordable en Ontario» et un moratoire sur la privatisation du fournisseur d’électricité Hydro One.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org