#Canada, #Ontario

Plus d’argent du fédéral pour l’Ontario

Le budget a été déposé, mercredi 22 mars.

OTTAWA – Voilà qui aurait pu adoucir les relations entre les gouvernements du Canada et de l’Ontario. La province doit recevoir la somme record de 20,4 milliards $ sous la forme de transferts fédéraux, l’an prochain.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Mais non. Les gouvernements conservateur de Stephen Harper et libéral de Kathleen Wynne ont continué à entretenir le différend, le lundi 15 décembre.

Le grand argentier du pays, Joe Oliver, a profité d’une rencontre avec ses homologues provinciaux et territoriaux à Ottawa pour faire la leçon à l’Ontarien, Charles Sousa.

«J’encourage le gouvernement de l’Ontario, et tous les gouvernements à suivre notre exemple en équilibrant leur budget, en réduisant leurs impôts et en faisant preuve de discipline sur le plan des finances», a décoché M. Oliver, au moment d’annoncer les prochains transferts fédéraux aux provinces.

Rappelons que le fédéral prévoit un surplus budgétaire de 1,6 milliard $ alors que la province la plus populeuse se dirige vers un déficit de 8,9 milliards $, l’an prochain.

Infrastructure

À son tour, M. Sousa a profité de la rencontre à Ottawa pour exhorter le gouvernement Harper à «corriger un déséquilibre» dans le financement de l’infrastructure. Les provinces y consacreraient trois fois plus d’argent que le fédéral, selon lui.

«Je pense qu’il y a de la place, du côté du gouvernement fédéral, pour augmenter ses dépenses en infrastructure», a insisté M. Sousa dans une déclaration conjointe avec le Québec. «De tels investissements, en plus de répondre aux besoins de la population et de survenir dans un moment financièrement favorable, auraient pour effet d’accélérer la relance de l’économie canadienne».

Péréquation

Les transferts fédéraux à l’Ontario doivent atteindre 20,4 milliards $, au cours de la prochaine année. Il s’agit d’un bond de 1,25 milliard $ par rapport à cette année, qui s’explique en grande partie par un rajustement des paiements de péréquation à la province.

L’Ontario a vu ses revenus de la péréquation fondre de près du tiers en 2014, à la suite d’un changement temporaire à cette formule de partage de la richesse au pays. Ce changement a largement contribué à faire reculer le total des transferts fédéraux à la province de 640 millions $.

Les transferts fédéraux ont été, avec les pensions et l’infrastructure, au cœur du différend entre Ottawa et Queen’s Park, au cours de la dernière année.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org