#Francophonie, #Ontario

Penetanguishene: les francophones toujours dans l’attente

L'hôpital de Penentanguishene. Archives

PENETANGUISHENE – La similitude avec l’ancienne menace de fermeture de l’Hôpital Montfort interpelle forcément. Obtenir des soins de longue durée en français pour le millier de francophones de Penetanguishene reste toujours un parcours du combattant depuis la quasi inactivité du campus de l’Hôpital général de la baie Georgienne (HGBG).

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

SÉBASTIEN PIERROZ
spierroz@tfo.org | @sebpierroz

Le site est encore ouvert aujourd’hui, mais il ne reste que neuf stations de dialyses. Une situation qui oblige les francophones de l’endroit d’être redirigés vers l’autre campus de l’HGBG, à Midland, qui n’est cependant pas désigné en vertu de la Loi sur les services en français (Loi 8).

Le constat inquiète justement Concerned citizens. Formé d’anciens employés de l’hôpital et de résidents, le groupe tente de trouver des solutions transitoires pour les malades de cette ville à l’extrémité nord du comté de Simcoe.

«Il faut comprendre qu’aller à Midland (à 6km de Penetanguishene – ndlr) coûte de l’argent, et parfois plus de 20$ de frais de taxis», estime l’un des responsables du groupe, Don Copping, en entrevue pour #ONfr. «On parle quand même ici d’une population âgée.»

Pour le militant, l’un des problèmes vient directement d’une négligence de l’HGBG. «Ils n’ont pas réalisé qu’au moment des différents transferts de lits, la désignation en vertu de la Loi 8 n’était pas transférable au campus de Midland. À ce jour, le gouvernement estime à 18 mois le temps qu’il faudra pour que le site soit désigné.»

Que faire aussi du campus de Penetangushene, pratiquement vide? Le gouvernement planche toujours sur la solution d’ouvrir un carrefour communautaire de santé dans ces mêmes locaux. Une alternative qui permettrait à environ 15 à 20 organismes d’offrir des services de santé complémentaires. Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée aimerait confier le mandat de gestion au Centre de santé communautaire Chigamik, basé à Midland.

Dans un communiqué diffusé fin juin, l’HGBG a laissé entendre préparer la transition vers un centre de santé communautaire: «Le conseil d’administration a également voté de reporter la décision sur les prochaines étapes touchant le site de Penetanguishene d’ici six mois pour permettre à la province et au RLISS SNM de poursuivre l’examen d’un carrefour-santé à Penetanguishene. On a demandé à l’administration de s’adresser au RLISS SNM pour obtenir des fonds afin de compenser le coût de 500000$ par année que l’hôpital doit dépenser pour garder le site ouvert.»

Entre 3 et 4 millions $ seraient nécessaires pour permettre au carrefour communautaire de voir le jour.

Jointes par #ONfr, Anne Gagné, leader de la communauté francophone, et Irene Miles, francophone et membre du groupe Concerned citizens, n’ont pas voulu s’exprimer sur le sujet de l’article. Mme Miles nous a référés à Don Copping, anglophone, pour plus d’explications.

 

Rapport du commissaire Boileau

Longtemps attendu par les francophones, le rapport du commissaire Boileau sur la question des soins de santé à Penetanguishene, ne serait plus une certitude. Interrogé par #ONfr, François Boileau n’écarte pas la possibilité de rédiger un rapport spécial sur ce cas particulier s’il en sent le besoin. Il se dit toujours «en réflexion» à ce sujet.

Dans son plus récent rapport annuel, le chien de garde en matière de services en français recommandait un renforcement des «mécanismes d’imputabilité» des organismes désignés ou partiellement désignés en vertu de la Loi 8 de 1986, afin d’éviter à l’avenir d’autres imbroglios comme à Penetanguishene.

Sébastien Pierroz
Sébastien Pierroz
spierroz@tfo.org @sebpierroz

Natif d’Annecy dans les Alpes françaises, Sébastien Pierroz obtient une maîtrise d’histoire de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne en 2007. Après avoir travaillé pour Le Reflet dans l’Est ontarien, puis L’Express d’Ottawa, Sébastien rejoint l’équipe d’#ONfr au Groupe Média TFO en janvier 2015.