#Ontario

Patrick Brown l’emporte dans Simcoe-Nord

Patrick Brown, chef du Parti PC de l'Ontario, tentera d'obtenir un siège de député. (Photo: Twitter)

TORONTO – Le nouveau chef progressiste-conservateur Patrick Brown aura un siège à l’Assemblée législative de l’Ontario à la prochaine rentrée parlementaire. L’ex-député fédéral a remporté sans difficulté une élection partielle dans la circonscription provinciale de Simcoe-Nord, le jeudi 3 septembre.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Le nouvel homme fort du Parti PC succède ainsi à Garfield Dunlop, un vétéran de la politique provinciale qui a tiré sa révérence, début août, pour donner une chance à son chef d’être élu.

Il s’agit d’une victoire facile pour Patrick Brown, qui a recueilli 53,6% des suffrages exprimés dans Simcoe-Nord contre 23,6% pour son adversaire libéral Fred Larsen, 16,9% pour la néo-démocrate Elizabeth Van Houtte et 4,7% pour la verte Valerie Powell. Un résultat sans surprise, puisque les électeurs de la circonscription sur les rives de la baie Georgienne n’ont jamais voté autrement que pour les «bleus» depuis près d’un siècle.

M. Brown, 37 ans, était depuis neuf ans député fédéral de la circonscription voisine de Barrie lorsqu’il a remporté la chefferie du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, début mai.

«Ce soir marque la première étape de notre marche vers un gouvernement progressiste-conservateur majoritaire dans deux ans et neuf mois», a déclaré M. Brown peu après qu’il fut déclaré élu, le 3 septembre. «Les électeurs ont rejeté les libéraux et leur campagne négative», a-t-il décoché au gouvernement qui a tenté de le dépeindre comme un politicien rétrograde.

Le nouveau chef du Parti PC devrait être assermenté lors de la rentrée parlementaire d’automne, le 14 septembre. Il pourrait alors diriger sa troupe pour la première fois depuis les banquettes de l’opposition officielle.

La première ministre libérale Kathleen Wynne a salué la victoire de Patrick Brown dans Simcoe-Nord, affirmant qu’il est «important» pour le chef de l’opposition de siéger dans la Législature «afin de participer pleinement au débat et de représenter ses électeurs». Elle a dit avoir hâte de croiser le fer avec son rival, soulignant au passage leurs nombreuses divergences d’opinions.

 

Fin d’un chapitre douloureux

On s’attend à ce que Patrick Brown procède rapidement à une redistribution des tâches au sein de son caucus. Il devra d’abord se dénicher un nouveau lieutenant pour succéder à Christine Elliott, son ancienne rivale à la chefferie qui a tiré sa révérence, fin août. Il devra aussi donner de nouvelles responsabilités à Jim Wilson, qui a réchauffé son siège à titre de chef intérimaire pendant un peu plus d’un an.

Des proches collaborateurs du nouveau chef progressiste-conservateur, comme Jack MacLaren et Rick Nicholls, pourraient par ailleurs prendre du galon.

L’élection de M. Brown vient clore un chapitre douloureux de l’histoire du Parti PC, qui a perdu les quatre dernières élections provinciales avec trois chefs différents. La formation se retrouve à présent avec le leader le plus jeune et le plus bilingue dans la Législature, mais dont les politiques sociales conservent une part d’ombre.

L’un des premiers tests pour Patrick Brown sera de garder Whitby-Oshawa, l’ancien fief de Christine Elliott, dans le giron progressiste-conservateur. La première ministre Kathleen Wynne a un peu moins de six mois pour déclencher une élection partielle dans ce comté de la banlieue de Toronto. Mais il est très peu probable qu’elle le fasse avant les élections fédérales du 19 octobre, comme elle l’a fait, un peu à reculons, dans Simcoe-Nord.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org