#Ontario

Patrick Brown dévoile ses priorités

Le chef progressiste-conservateur ontarien Patrick Brown et son prédécesseur Jim Wilson. (Photo: François Pierre Dufault)

TORONTO – Le chef progressiste-conservateur Patrick Brown a dévoilé ses priorités et donné de nouvelles responsabilités à des membres de son équipe, le jeudi 10 septembre, à quelques jours de la reprise des travaux parlementaires à l’Assemblée législative de l’Ontario.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org | @fpdufault

Le nouvel homme fort de l’opposition officielle à Queen’s Park a dit vouloir se concentrer sur des questions d’énergie et d’économie, accusant dans ces deux dossiers le gouvernement libéral de Kathleen Wynne de pénaliser les contribuables de la province.

«Le prix de l’électricité est le plus important enjeu maintenant. Nous avons les coûts d’électricité presque les plus chers dans toute l’Amérique du Nord» a souligné M. Brown en français lors d’un point de presse. «La diminution de la cote de crédit de l’Ontario est un autre enjeu que j’aimerais aborder.»

Le chef du Parti PC a mandaté son député Todd Smith, de Prince Edward—Hastings, pour pilonner les libéraux sur la question de la privatisation partielle d’Hydro One, en appui au député John Yakabuski, de la région de Renfrew, qui conserve son poste de critique de l’opposition en matière d’Énergie.

Le député Steve Clark, de la région de Leeds-et-Grenville, et sa collègue Sylvia Jones, de Dufferin-Caledon, seront les nouveaux lieutenants de Patrick Brown dans la Législature. Ils se diviseront les anciennes responsabilités de Christine Elliott, une ex-rivale du nouveau chef qui a décidé de rentrer dans ses terres à la fin août.

L’ancien chef par intérim Jim Wilson sera le leader en chambre de l’opposition officielle, un poste qu’il occupait avant les dernières élections provinciales.

 

Chefferie et éducation

Patrick Brown s’est lui-même approprié le poste de critique de l’opposition en matière d’Éducation et d’Enseignement supérieur, qu’occupait l’ancien député Garfield Dunlop avant de renoncer à son siège dans Simcoe-Nord pour donner une chance à son nouveau chef d’être élu à Queen’s Park, début septembre.

Le nouveau chef de l’opposition de l’Ontario a dépêché la colorée Lisa MacLeod, de la région d’Ottawa, à la surveillance du conseil du Trésor, en même temps qu’il a reconduit Victor Fedeli, de Nipissing, à titre de critique aux Finances, et Gila Martow, de Thornhill, aux Affaires francophones.

M. Brown s’est engagé, par ailleurs, à mettre un frein à la partisanerie dans la Législature. «Il n’y aura pas de monopole sur les bonnes idées», a-t-il plaidé. «Quand les libéraux agiront dans le meilleur intérêt de la province, nous le reconnaîtrons. Quand ils n’agiront pas dans le meilleur intérêt de la province, nous allons très clairement leur indiquer quelle approche différente nous devrions prendre.»

Le chef du Parti PC n’a par contre pas voulu prendre une position claire sur une réforme du curriculum provincial d’éducation sexuelle, une controverse que continue à alimenter son député et ex-rival à la chefferie Monte McNaughton.

Les travaux parlementaires reprendront le lundi 14 septembre.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org