#Ontario

Patrick Brown briguera la chefferie progressiste-conservatrice

Le député fédéral Patrick Brown tentera de prendre les rênes du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario. (Photo: Courtoisie, campagne de Patrick Brown)

TORONTO – Le député conservateur fédéral Patrick Brown est devenu, le dimanche 28 septembre, le premier candidat en dehors de la députation actuelle du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario à briguer la chefferie de la formation provinciale.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org @fpdufault

L’élu de Barrie à Ottawa s’est dit «fatigué de voir (son parti) perdre». Il a promis, s’il remporte la succession de Tim Hudak, de redonner une voix aux militants avec lesquels, selon lui, la formation a perdu le contact.

«Avant de devenir le parti que nous devons être, nous devons cesser d’être le parti que nous sommes», a déclaré M. Brown lors du lancement de sa campagne dans sa circonscription à environ 100 kilomètres au nord de Toronto.

M. Brown, 36 ans, croit qu’un gouvernement progressiste-conservateur majoritaire à Queen’s Park est possible dès les prochaines élections.

Le député fédéral de Barrie a l’appui de son homologue provincial Rick Nicholls, dans Chathan-Kent-Essex, et de l’ancienne députée Jane McKenna, battue dans Burlington lors des élections du 12 juin. Il a aussi l’appui d’une dizaine de députés fédéraux et de sénateurs conservateurs.

On ignore, pour l’instant, si M. Brown renoncera à son siège à Ottawa pour mener sa campagne à la chefferie progressiste-conservatrice.

L’avocat de formation a été conseiller municipal à Barrie pendant deux mandats avant de faire le saut sur la scène fédérale, en 2008. Il a été élu pour la première fois à l’âge de 22 ans.

En 2012, le jeune député conservateur a voté en faveur d’un projet de loi privé de son collègue Stephen Woodworth qui visait à réexaminer le statut légal d’un foetus, et qui avait brièvement rouvert le débat sur l’avortement au Canada.

Patrick Brown est le quatrième candidat déclaré à la succession de Tim Hudak. Les députés Christine ElliottVictor Fedeli et Monte McNaughton sont aussi sur les blocs de départ. Leur collègue Lisa MacLeod devrait les rejoindre d’ici la mi-octobre, selon nos sources.

M. Hudak, rappelons-le, a quitté la chefferie progressiste-conservatrice peu après avoir concédé un gouvernement majoritaire aux libéraux de Kathleen Wynne et sacrifié neuf sièges, le 12 juin.

C’est présentement le député de longue date Jim Wilson qui tient les rênes de l’opposition officielle à Queen’s Park.

Le Parti progressiste-conservateur doit choisir son prochain chef, le 9 mai 2015.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org