#Ontario

PanAm: les coûts de la sécurité inquiètent

Les coûts prévus pour la sécurité lors des Jeux panaméricains et parapanaméricains à Toronto auraient plus que doublé. (Photo: Vérificatrice générale de l'Ontario)

TORONTO – L’escalade des coûts prévus de la sécurité lors des Jeux panaméricains et parapanaméricains à Toronto inquiète la Vérificatrice générale de l’Ontario.

FRANÇOIS PIERRE DUFAULT
fpdufault@tfo.org |@fpdufault

Le budget prévu par l’organisation du rendez-vous sportif pour la sécurité des sites de compétition aurait atteint récemment près de 250 millions $, alors que l’estimé original était d’un peu plus de 120 millions $, selon ce qu’a constaté la vérificatrice Bonnie Lysyk dans un rapport spécial.

C’est plus du double de la facture de départ.

Mme Lysyk note que les coûts de la sécurité pourraient encore grimper, tout dépendant des menaces qui pourraient planer sur Toronto au moment de la tenue des jeux, à l’été 2015.

Par contre, la VG estime que l’organisation des PanAm a suivi un processus «équitable et transparent» au moment d’arrêter son choix sur l’entreprise privée Contemporary Security Canada (CSC) pour assurer la sécurité de l’événement, bien qu’il s’agissait de loin du plus haut soumissionnaire.

«Notre seule préoccupation est que le budget pour les besoins de la sécurité a été sous-estimé et qu’il aurait dû être plus précis», a déclaré Mme Lysyk lors d’un point de presse à Queen’s Park, le mercredi 26 novembre.

Rappelons que l’Ontario doit couvrir 35% des coûts des PanAm, qui sont évalués à au moins 2,5 milliards $. La province a dû allonger encore 74 millions $ pour couvrir des dépassements de coûts de l’organisation, à la fin de l’été.

Dualité linguistique

Par ailleurs, l’organisation des PanAm a signé un accord dit «historique» avec le Commissariat aux langues officielles du Canada et le Commissariat aux services en français de l’Ontario pour que «la dualité linguistique soit bien représentée et promue avant, pendant et après» les compétitions de 2015.

Les PanAm représenteraient «une occasion en or pour la communauté francophone de jouer un rôle actif dans la réalisation de cet événement sportif d’envergure mondiale, et, pour la communauté franco-ontarienne, (…) de mettre en évidence sa riche contribution», a fait valoir Me François Boileau, commissaire aux services en français de l’Ontario.

L’Ontario a aussi octroyé 100 000 $ à la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures afin d’intégrer le talent, les traditions et le patrimoine franco-ontariens aux Jeux panaméricains et parapanaméricains à Toronto.

François Pierre Dufault
fpdufault@tfo.org