#Canada, #Francophonie, #Ontario

Ottawa-Vanier: Mona Fortier succède à Mauril Bélanger

La nouvelle députée fédérale d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier. Crédit image: Benjamin Vachet

OTTAWA – La candidate libérale franco-ontarienne, Mona Fortier, a remporté l’élection partielle fédérale dans Ottawa-Vanier. Dans les autres élections partielles du lundi 3 avril, c’est aussi le statu quo.

BENJAMIN VACHET
bvachet@tfo.org | @BVachet

Dans une circonscription largement acquise aux libéraux depuis sa création, Mona Fortier succède sans surprise à Mauril Bélanger, disparu le 15 août.

Les résultats publiés sur Élections Canada montrent la candidate libérale créditée de 15 190 voix (51,2 % des suffrages), contre 28,7 % à la néo-démocrate Émilie Taman, et 15,4 % pour Adrian Papara.

«Je suis tellement fière! On a travaillé très fort lors de cette campagne pour faire sortir le vote car c’est toujours un défi quand c’est une élection partielle. C’est un nouveau chapitre qui commence et je suis très fière d’être la nouvelle députée d’Ottawa-Vanier!»Entourée de plusieurs députés de la région, dont Andrew Leslie et Francis Drouin, ou encore, du député franco-ontarien de Sudbury, Paul Lefebvre, Mme Fortier s’est montrée très émue devant ses partisans.

Si la victoire du Parti libéral du Canada (PLC) dans Ottawa-Vanier n’est pas une surprise, Mme Fortier marque toutefois l’histoire de la circonscription puisqu’elle est la première femme à devenir députée dans Ottawa-Vanier, qui n’avait pas non plus consacré une femme lorsque la circonscription était encore nommée Ottawa-Est, de 1935 à 1973.

«Je suis très fière d’être la première femme députée d’Ottawa-Vanier. Je pense que je vais pouvoir apporter ma saveur, ma façon de faire, de collaborer. J’espère pouvoir faire une différence chez nous!»

Diplômée de l’Université d’Ottawa, Mme Fortier a travaillé pendant plusieurs années comme directrice des communications du collège La Cité. Elle avait également collaboré aux campagnes électorales de M. Bélanger et avait d’ailleurs reçu l’appui de la veuve de ce dernier, Catherine Bélanger.

 

Château fort

La circonscription d’Ottawa-Vanier est considérée comme un véritable château fort libéral depuis Ottawa-Est, de 1935 à 1973, puis Ottawa-Vanier, après 1974. Lors des dernières élections générales, en octobre 2015, M. Bélanger avait obtenu les faveurs des électeurs pour une huitième fois avec 57,57 % des votes, sa victoire la plus probante depuis 1997. 

«On commence dès demain! Il y a beaucoup de travail à faire dans la circonscription, en matière d’infrastructures, de logements abordables… Je veux créer des emplois dans Ottawa-Vanier et je vais travailler très dur pour y parvenir.»

Mme Fortier a devancé la candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD), Émilie Taman, et le candidat conservateur Adrian Papara. Deuxième comme en 2015, Mme Taman, s’est dite fière de sa campagne et prête à travailler avec Mme Fortier pour le bien de la communauté d’Ottawa-Vanier. Elle a également indiqué compter sur la nouvelle députée pour faire respecter au gouvernement de Justin Trudeau ses promesses progressistes de la campagne électorale de 2015. Mme Taman n’a en revanche pas encore voulu se prononcer sur son avenir politique, indiquant se laisser le temps d’y réfléchir.

Ottawa-Vanier est une circonscription jugée importante pour la communauté franco-ontarienne même si la population francophone continue d’y diminuer. Ils sont désormais moins de 30% de résidents de langue maternelle française à vivre dans ce comté.

«La population francophone d’Ottawa-Vanier est très forte. Je sais qu’il y a des attentes par rapport au plan d’action sur les langues officielles ou pour faire d’Ottawa une ville officiellement bilingue, on va regarder ce dossier de prêt», a promis Mme Fortier.

Statu quo

Quatre autres élections partielles avaient lieu le 3 avril. Et elles ont confirmé le statu quo à la Chambre des communes.

Toujours en Ontario, Mary Ng (en photo ci-dessus) a remporté les élections pour le compte du PLC. La directrice des nominations au cabinet du premier ministre Trudeau succède ainsi à l’ancien ministre d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, John McCallum. Les libéraux ont également conservé la circonscription de Saint-Laurent, au Québec, où la libérale Emmanuella Lambropoulos est devenue la nouvelle députée en remplacement de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion.

En Alberta, la conservatrice Stephanie Kusie (en photo ci-dessus) a remporté Calgary Midnapore, la circonscription de l’ancien ministre Jason Kenney. Bob Benzen a quant à lui succédé à l’ancien premier ministre conservateur, Stephen Harper, dans Calgary Heritage.

Benjamin Vachet
Benjamin Vachet
bvachet@tfo.org @BVachet

Originaire de France, Benjamin Vachet vit au Canada depuis plus de dix ans. Titulaire d'un baccalauréat en Administration économique et sociale et d'une maîtrise de journalisme, il a commencé sa carrière en France, avant de la poursuivre au Canada. Il a travaillé pour les hebdomadaires Le Reflet, puis L’Express Ottawa et pour la radio francophone d’Ottawa, Unique FM. Il a rejoint le Groupe Média TFO en 2014. Passionné de politique ontarienne, fédérale et internationale, Benjamin cumule plus de treize années d’expérience en presse écrite, radio et télévision.