#Canada, #Francophonie, #Ontario

#ONfr – Émission du 28 avril 2016


​Le rapport qu’attend Queen’s Park pour prendre position dans le dossier d’une université par et pour les Franco-Ontariens ne sera finalement rendu public qu’à la mi-juin. Ce sera après la fin des travaux parlementaires. Pourtant, le gouvernement libéral de Kathleen Wynne a déjà entre les mains depuis la mi-mars ce rapport final d’un comité consultatif sur l’accès aux programmes d’études postsecondaires dans le centre et le sud-ouest de l’Ontario. Un rapport qui serait de surcroît favorable au démarrage d’une université de langue française dans le corridor Toronto-Windsor. Et l’accès à la justice est un grave problème pour les francophones vivant en contexte minoritaire. Certains citoyens se plaignent de ne pas pouvoir être jugé en français… ou même de trouver un avocat qui parle réellement le français. Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, a publié un rapport sur cette question en 2013 avec ses homologues de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. Trois ans plus tard, la situation s’est-elle améliorée?