#Ontario

Nathalie Des Rosiers fait son entrée à Queen’s Park

Nathalie Des Rosiers a fait son entrée à Queen's Park, lundi matin. Crédit image: Jean-François Morissette

TORONTO – Élue le 17 novembre dernier, la nouvelle députée libérale d’Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers, a fait son entrée à Queen’s Park, le lundi 28 novembre, alors que le gouvernement libéral de Kathleen Wynne est dans la controverse depuis plusieurs semaines.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE 
jmorissette@tfo.org@JFMorissette72

Aux prises avec plusieurs dossiers chauds depuis quelques semaines, le gouvernement de Kathleen Wynne a pu compter sur du renfort, lundi matin, avec la venue de Nathalie Des Rosiers, élue le 17 novembre dernier, à Queen’s Park.

L’arrivée de l’ancienne doyenne de la faculté de droit de l’Université d’Ottawa intervient au moment même où les questions au sujet des tarifs élevés d’électricité se multiplient. La semaine dernière, la première ministre Wynne a même avoué qu’elle avait commis une erreur dans ce dossier.

Lundi matin, un sondage de la firme Nanos Research affirmait que le coût de l’électricité serait l’enjeu prioritaire des Ontariens si un scrutin avait lieu prochainement.

Selon Mme Des Rosiers, il faut faire preuve de vigilance dans le dossier des tarifs d’électricité. Cette dernière a profité de l’occasion pour rappeler les projets de réduction des coûts mis de l’avant par le gouvernement Wynne, dont la réduction de la TVH sur les factures d’électricité qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain.

«C’est évidemment pour ça que je suis arrivée à Queen’s Park, pour m’assurer que l’on comprenne bien ce qui se passe au niveau de l’électricité […] et aussi aider les familles qui en ont besoin à payer leur facture d’électricité», a-t-elle affirmé en mêlée de presse après la période de questions.

Par ailleurs, depuis le début du mois de novembre, le gouvernement jongle également avec ce qui a été surnommé le «Sudburygate» après que Gerry Laugheed et Pat Sorbara, deux membres hauts placés du Parti libéral de l’Ontario (PL de l’Ontario) aient été accusés d’avoir enfreint les règles électorales de la province.

L’histoire de Sudbury ébranle particulièrement le gouvernement de Kathleen Wynne étant donnée la proximité entre Mme Sorbara et la première ministre de l’Ontario. Par le passé, Mme Sorbara a occupé le poste de chef de cabinet adjointe de la première ministre ontarienne et avant le dépôt des accusations, elle était présidente-directrice générale du PL de l’Ontario.

Questionnée par #ONfr sur le sujet, Nathalie Des Rosiers, qui est une avocate de formation, a préféré se montrer prudente et a déclaré vouloir laisser le processus judiciaire suivre son cours. La nouvelle députée affirme par ailleurs avoir entièrement confiance en ce processus.

 

Un moment émotif

Sur une note plus personnelle, Nathalie Des Rosiers s’est dite enchantée de pouvoir siéger à Queen’s Park.

«Je suis très excitée et j’ai très hâte de pouvoir contribuer à l’Ontario», s’est-elle exclamée à la sortie de sa première période de questions.

«Je pense que ça démontre un changement dans ma vie. Évidemment moi, j’ai été doyenne d’une faculté de droit et j’ai fait beaucoup de choses de l’extérieur, j’ai été dans le milieu juridique pour soutenir l’aide aux familles, et là c’est ce que je veux faire de l’intérieur. Je veux aider le gouvernement de Kathleen Wynne à remplir ses promesses pour les deux prochaines années.»

Sur les dossiers francophones, elle promet de poursuivre sur la lancée du gouvernement qui a obtenu, le week-end dernier, le statut de membre observateur à l’Organisation internationale de la francophonie.

 

Sam Oosterhoff absent

Alors que Nathalie Des Rosiers entrait dans la chambre à Queen’s Park, le nouveau député de Niagara West-Glanbrook, Sam Oosterhoff, brillait par son absence.

Patrick Brown, chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario (PC de l’Ontario), a indiqué que le jeune élu de 19 ans ferait son entrée à l’assemblée cette semaine.

«C’est un peu historique quand l’on a un jeune de 19 ans qui est élu», a expliqué Patrick Brown. «Je crois qu’il veut organiser une célébration avec de la famille et des amis.»

M. Brown a aussi défendu l’idée que Sam Oosterhoff attendait le vote sur le projet de loi 28 avant d’entrer à Queen’s Park.

Le projet de loi 28, déposé par les libéraux l’automne dernier, doit venir modifier la définition d’une famille et rendre les termes «mère» et «père» plus inclusifs, notamment en ce qui a trait aux couples de même sexe.

En campagne électorale, M. Oosterhoff avait exprimé un inconfort sur la question alors que son chef Patrick Brown s’est engagé à voter en faveur du projet de loi.

«Je supporte le projet de loi 28 et notre caucus aussi», a insisté le chef du parti en mêlée de presse.

En milieu d’après-midi, Sam Oosterhoff a confirmé sur Twitter qu’il entrerait en fonction le mercredi 30 novembre.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72