#Ontario

L’Ontario réduit ses coûts d’électricité de 17%

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne. Crédit photo: Jean-François Morissette

TORONTO – Le gouvernement ontarien va de l’avant en réduisant les factures d’électricité des résidents de la province de 17 % de plus. Cette aide s’ajoute au 8 % déjà en vigueur depuis le 1er janvier dernier. Des mesures qui entreront toutefois en vigueur seulement à partir du 1er juin prochain.

JEAN-FRANÇOIS MORISSETTE
jmorissette@tfo.org | @JFMorissette72

Comme publié mercredi dans le Toronto Star, le gouvernement ontarien a annoncé de nouvelles mesures pour aider les Ontariens à payer leurs factures d’électricité.

Cette réduction, nommée Électricité Prix Équitable de l’Ontario, portera à 25 % la réduction des factures d’électricité cette année.

Pour arriver à cette réduction, le gouvernement refinancera l’enveloppe budgétaire appelée Réajustement globale (RG), qui s’occupe de mettre à jour et invertir dans le système d’électricité de la province, sur une période de 30 ans au lieu de 20. Cette mesure sera possible grâce à un refinancement d’une partie des contrats qui lient la province et des producteurs d’électricité.

En vertu des prévisions actuelles, la réduction immédiate du RG atteindrait en moyenne environ 2,5 milliards de dollars par année au cours des 10 premières années. 

Toutefois, ces réajustements de contrats ne se feront pas sans coûts pour le trésor ontarien. Sans pouvoir le certifier, le gouvernement estime que les intérêts de ce refinancement ne dépasseraient pas le 1,4 milliard annuellement.

Selon la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, cette décision était la bonne à prendre.

«Nous refinançons notre hypothèque sur une plus longue période. Au bout du chemin, cela va peut-être coûter plus cher et nous devrons payer sur une plus longue période, mais c’est plus équitable parce que ça ne demande pas à une génération de payer pour une autre», a expliqué la première ministre.

Elle a ajouté que cette aide sera immédiate et qu’il permettra d’aider réellement les Ontariens.

La première ministre Wynne a assuré que les réductions seront effectives à long terme, tout en avouant que les libéraux n’étaient pas les seuls à avoir crée ce problème.

Certains changements législatifs devront toutefois être faits pour assurer le refinancement du RG.

 

Une décision à prendre maintenant

En renégociation certains contrats, la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, s’est défendue des attaques de l’opposition. 

Kathleen Wynne s’est aussi défendue de ne pas avoir agi plus rapidement. La première ministre assure avoir entendu les critiques et avoir tenté de régler le problème avec d’autres mesures, mais que cela ne suffisait pas.

«C’était une mauvaise politique et elle mettait une pression impossible sur les épaules des contribuables. Comme première ministre, j’ai l’obligation de mettre les bonnes politiques en place et d’appliquer une solution qui fonctionne», a souligné Mme Wynne.

L’aide annoncée par le gouvernement devrait être visible sur la facture des consommateurs le 1er juin prochain.

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, a accusé les libéraux d’agir de manière électoraliste et de ne pas s’attaquer à la source du problème.

«Comment voulez-vous que les Ontariens acceptent les excuses du gouvernement, si la première ministre est voie de faire la même erreur à long terme», a-t-il expliqué.

Le PC de l’Ontario n’a toujours pas présenté de plan pour diminuer les prix de l’électricité.

Jagmeet Singh. chef adjoint du NPD de l’Ontario, a critiqué le gouvernement. Il croit que les libéraux utilisent les fonds publics pour financer leur campagne de réélection.

«Les libéraux repoussent le problème à plus tard, ils ne s’attaquent pas à la source du problème dans le but de se faire réélire», s’est-il exclamé.

Le plan du NPD prévoit le rachat des parts vendues par le gouvernement de la compagnie Hydro One. Selon Jagmeet Singh, en agissant ainsi, les libéraux dépensent des fonds sans pour autant donner une plus value aux Ontariens.

De nouveaux programmes pour aider les Ontariens

Certains programmes déjà existants seront également bonifiés pour permettre à des résidents du nord de la province d’avoir des réductions supplémentaires sur leurs factures. 

En plus des autres programmes, la province lancera un nouveau fonds d’abordabilité. Ce fonds permettra aux consommateurs qui ne sont pas admissibles à des programmes déjà existants de recevoir une aide supplémentaire. 

Tout cela devrait coûter 2,5 milliards de dollars au cours des trois prochaines années.

Le gouvernement note que les années de sous-financement du réseau et la décision de mettre fin à l’utilisation du charbon ont mené à la crise actuelle.

«Le fardeau que représente le financement de ces améliorations au système, ainsi que de ces programmes essentiels, s’est retrouvé injustement presque entièrement sur les épaules des contribuables», note le gouvernement ontarien.

Jean-François Morissette
Jean-François Morissette
jmorissette@tfo.org @jfmorissette72